Rivière-des-Prairies
18:32 30 juillet 2020 | mise à jour le: 30 juillet 2020 à 18:32 temps de lecture: 3 minutes

Services du CLSC relocalisés: des organismes de RDP s’inquiètent

Services du CLSC relocalisés: des organismes de RDP s’inquiètent
Photo: Archives Métro Média.

La relocalisation de services offerts par le CLSC de Rivière-des-Prairies vers d’autres établissements inquiète les organismes du quartier. La pandémie a notamment amené le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal à rediriger les citoyens prairivois vers le CLSC de l’Est-de-Montréal pour les soins infirmiers.

Dans une lettre datée du 23 juillet 2020, la Corporation de développement social et communautaire de Rivière-des-Prairies porte à l’attention de la direction du CIUSSS et des élus locaux les «appréhensions et insatisfactions» du comité élargi de la cellule de crise de Rivière-des-Prairies à ce sujet.

«On avait ciblé les services de santé avant la crise pour faire un travail de fond et améliorer la situation», explique en entrevue la directrice de la CDC, Karine Tremblay.

« Avec la crise, la situation ne s’est pas améliorée, au contraire» – Karine Tremblay, directrice de la CDC de RDP.

Elle affirme que les organismes membres du comité élargi de la cellule de crise de RDP ont été interpellés par bon nombre de citoyens.

Nathalie Pierre-Antoine, conseillère d’arrondissement du parti Ensemble Montréal dans RDP, dit pour sa part avoir été approchée par une dizaine de personnes à ce sujet.

« Pour les gens qui n’ont pas de voiture, c’est difficile de se déplacer au CSLC sur Notre-Dame, dans Pointe-aux-Trembles », explique-t-elle. Elle rappelle que RDP– PAT n’est pas l’arrondissement montréalais le mieux desservi en matière de transport en commun.

Des services relocalisés temporairement

Au mois d’avril, les services de prélèvements ont été relocalisés temporairement du CLSC de RDP au CLSC de Mercier-Est en raison des impératifs imposés la pandémie. Le CLSC a recommencé à offrir ce service le 30 juillet, mais les soins infirmiers demeurent redirigés vers le CLSC de l’Est-de-Montréal, dans Pointe-aux-Trembles.

Dans un courriel, Christian Merciari, conseiller en communication CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, fait valoir que les CLSC sont très fréquentés.

« Afin d’assurer que les mesures de distanciation sociale soient bien appliquées et de protéger notre clientèle hautement vulnérable, nous sommes contraints de reprendre par étape nos services, les services de prélèvement étant la première étape », peut-on lire dans le courriel.

Il ajoute que les autres services infirmiers reprendront graduellement dans leur CLSC d’origine dans les prochains jours. Il souligne que les services de prélèvements représentent « les plus gros volumes de services en CLSC ».

La mairesse de RDP– PAT préoccupée

Il n’a pas été possible de rejoindre la mairesse de l’arrondissement, Caroline Bourgeois, qui était en vacances au moment d’écrire ces lignes.

Dans une déclaration écrite, son directeur de cabinet, David Patry-Cloutier, indique toutefois que « Mme Bourgeois est préoccupée par la prestation de services à la population au CLSC de RDP».

«En pleine pandémie mondiale, on peut comprendre que les ressources humaines sont limitées et qu’ils font leur possible dans les circonstances», souligne-t-il toutefois.

Des circonstances exceptionnelles auxquelles ont également fait référence à plusieurs reprises Nathalie Pierre-Antoine et Karine Tremblay.

«C’est difficile de les blâmer dans le contexte», a laissé tomber Mme Tremblay.  «Oui, on a envoyé une lettre, mais après, on va décider si oui ou non, on veut augmenter les moyens de pression.»

Articles similaires