Rivière-des-Prairies
13:34 16 octobre 2020 | mise à jour le: 16 octobre 2020 à 13:34 temps de lecture: 2 minutes

Les fresques Black Lives Matter resteront à RDP

Les fresques Black Lives Matter resteront à RDP
Photo: Anouk Lebel/Métro MédiaLa fresque Black Lives Matter à la place Paul-Déjean.

Les fresques Black Lives Matter – La vie des noir.e.s compte – vont perdurer à la place Paul-Déjean, au parc Armand-Bombardier, ainsi que sur le terrain de basketball du parc Don-Bosco, à Rivière-des-Prairires.

Des équipes de la Ville de Montréal ont effacé l’immense fresque aux couleurs du mouvement Black Lives Matter rue Sainte-Catherine Est, mais celles réalisées cet été dans Rivière-des-Prairies n’ont pas été conçues pour être éphémères.

«Pour nous, ces fresques, c’est davantage que des œuvres artistiques. C’est un message, un engagement», a indiqué en entrevue avec Métro, Pierreson Vaval, directeur d’Équipe RDP, l’organisme ayant commandé les œuvres.

M. Vaval souhaite qu’elles restent en place tant que la lutte au racisme sera d’actualité, dans un quartier où plus d’un cinquième de la population est issue des communautés noires.

Il travaillera avec l’arrondissement de RDP-PAT pour que les œuvres soient remises au goût du jour chaque année.

Un autre terrain de basketball dans la mire d’Équipe RDP

Fort du succès des fresques au parc Don-Bosco, Équipe RDP souhaite maintenant investir le terrain de basketball du parc Armand-Bombardier.

«Les jeunes du secteur ont vu ce qui a été fait au parc Don-Bosco et sont venus nous voir pour nous demander quand est-ce qu’on allait s’occuper de leur parc. On veut qu’il soit à la hauteur de leurs aspirations», explique M. Vaval.

À cet égard, il croit que la construction d’un chalet est essentielle, mais il s’oppose à ce que ce soit sur l’actuel terrain de basketball, comme le propose le conseiller indépendant Giovanni Rapanà.

«C’est le tout premier terrain de basketball à Rivière-des-Prairies. […] Quand le panier a été mis a place, ça été un soulagement pour les jeunes», souligne-t-il.

Une fois le terrain rénové, il souhaite qu’une fresque y soit peinte pour les jeunes s’y sentent encore davantage à leur place.

Articles similaires