Rivière-des-Prairies
11:35 28 octobre 2020 | mise à jour le: 28 octobre 2020 à 11:35 temps de lecture: 3 minutes

L’Association des gens d’affaires s’agrandit

L’Association des gens d’affaires s’agrandit
Photo: Quentin Parisis/Archives Métro MédiaDes lettres ont été envoyées à 150 commerçants du quartier.

L’appel lancé à des entreprises de Rivière-des-Prairies a porté fruit. Déjà quelques commerçants envisagent se joindre à l’Association des gens d’affaires en train de se mettre en branle dans le quartier.

«Ça fait 29 ans que j’ai mon commerce et que j’attends ça!», lance Lina Di Giovanni propriétaire de la boutique Décor en Folie, située au coin du boulevard Maurice-Duplessis et de l’avenue Pierre-Blanchet.

En ces temps difficiles pour les commerces, elle n’avait pas d’endroit où se tourner pour trouver du soutien.

«Pendant la COVID, ça aurait été idéal de pouvoir appeler d’autres entreprises et de pouvoir s’entraider. Maintenant on va pouvoir le faire», dit-elle.

Intérieur de la boutique Décor en Folie
La boutique Décor en Folie est établie dans le quartier depuis 29 ans.

Mme Di Giovanni fait partie de la douzaine de propriétaires de commerces à avoir participé à la première rencontre le lundi 26 octobre. Dès le lendemain, elle manifestait désir d’en faire partie.

Et elle n’est pas la seule. Sept autres commerçants ont déjà confirmé qu’ils se joindraient à l’initiative, dont le restaurant Duo de Chef.

«Ça fait un an à peine qu’on a pignon sur rue, c’est sûr qu’en s’accotant avec d’autres gens avec plus d’expérience, ça nous aide», souligne l’un des propriétaires, Rick-Andy Jean-Baptiste.

Un coup de pouce de l’arrondissement

Les administrateurs temporaires de l’association, Andrew Moubarak, courtier immobilier, et Désiré Steward, propriétaire du restaurant Al’s Pizzeria et sous-marins, sont ravis de constater que d’autres commerçants souhaitent se joindre à eux.

Ils ont reçu un coup de pouce de l’arrondissement de RDP-PAT pour mettre en place la structure.

Convaincue de la nécessité d’avoir une telle association dans le quartier, la mairesse, Caroline Bourgeois, s’était engagée à créer un poste de commissaire en développement économique à l’arrondissement.

«Il faut que ça vienne de la base, mais ça prend une certaine logistique, un appui, du soutien et des connaissances», explique-t-elle.

Depuis un peu plus d’an, Camille Scheed occupe le poste. Elle soutient qu’à terme, l’existence d’une association facilitera le déploiement d’initiatives économiques locales, à l’image de la campagne «J’achète Pointo», de l’Association des commerçants et professionnels du Vieux Pointe-aux-Trembles.

Prochaines étapes

L’Association est désormais en processus d’incorporation. Il reste à déterminer la composition et à élire le futur conseil d’administration lors d’une assemblée de fondation.

Cette assemblée se tiendra d’ici six mois, possiblement début décembre, pour «profiter de l’élan de mobilisation», a indiqué Mme Scheed.

Une fois que l’association sera reconnue officiellement, le conseil d’arrondissement déterminera le soutien financier qui pourra lui être accordé.

Articles similaires