Rivière-des-Prairies
14:31 3 novembre 2020 | mise à jour le: 3 novembre 2020 à 14:31 temps de lecture: 3 minutes

Aide alimentaire: plus de besoins appréhendés à Noël

Aide alimentaire: plus de besoins appréhendés à Noël
Photo: Archives Métro MédiaLes organismes du quartier se préparent à une augmentation de la demande.

Le Collectif de dépannage alimentaire des Fêtes de Rivière-des-Prairies craint que Noël soit difficile pour plusieurs familles et entreprises en raison de la pandémie de COVID-19.

Pour la quatrième année consécutive, des organismes, des entreprises et des élus du quartier unissent leurs forces pour fournir des paniers de Noël aux plus démunis.

«On appréhende qu’il va y avoir plus de demandes. Il y a des familles pour qui la situation est plus difficile financièrement cette année », explique Dominique Léveillé, intervenante au Centre de promotion communautaire Le Phare et coordonnatrice du Collectif de dépannage des fêtes.

Plusieurs entreprises du quartier vivent aussi des difficultés financières et pourraient aussi être moins enclines à donner, souligne-t-elle.

Des efforts concertés

Devant ce contexte particulier, le Collectif de dépannage des Fêtes change quelque peu de stratégie.

On comprend que la situation des entreprises est difficile. On va mettre moins l’accent sur la sollicitation et plutôt essayer de maintenir les liens avec les donateurs qu’on a déjà », souligne Mme Léveillé.

Le Collectif tentera aussi de travailler plus étroitement avec deux organismes de dépannage alimentaire du quartier, le CLIC du Nord-Est de Montréal et le Centre de bienfaisance Mont-Sinaï.

En parallèle, la Corporation de développement communautaire (CDC) de Rivière-des-Prairies poursuivra ses efforts pour soutenir les organismes accrédités par Moisson Montréal pendant cette période de crise.

Trois personnes seront embauchées cet automne pour soutenir les bénévoles du CLIC du Nord-Est de Montréal, le Centre de bienfaisance Mont-Sinaï et le Centre d’entraide aux familles.

«On pense qu’en mutualisant les ressources, on va réussir à en faire plus», souligne Karine Tremblay, directrice de la CDC.

Un Magasin-Partage en mode COVID

Pandémie oblige, le Magasin-Partage de Noël prendra une autre forme cette année.

Si bon an mal an, une cinquantaine de bénévoles viennent prêter main-forte à cet événement phare du temps des fêtes, les règles de la santé publique rendent ce genre de rassemblement difficile, explique à regret Mme Léveillé.

Le mode de distribution sera aussi adapté aux mesures sanitaires. Il n’y aura pas d’épicerie de Noël où les familles pourront faire leur marché. La distribution se fera sur rendez-vous et les paniers de denrées seront prêts d’avance.

La période d’inscription pour avoir accès à un panier pendant les Fêtes débute le 9 novembre.

Articles similaires