Rivière-des-Prairies
09:39 8 décembre 2020 | mise à jour le: 8 décembre 2020 à 11:36 temps de lecture: 3 minutes

Chez Smoothzi: de Snapchat à un restaurant de quartier

Chez Smoothzi: de Snapchat à un restaurant de quartier
Photo: Anouk Lebel/Métro MédiaSabiha Merabet et son fils, Ramzi Kerouicha.

Une famille de Rivière-des-Prairies se lance dans la folle aventure de la restauration en pleine pandémie. Dans quelques semaines elle ouvrira Smoothzi, un comptoir sucré et salé servant crêpes, beignets et smoothies dans les anciens locaux du restaurant La Rotonda.

Le projet a démarré sur les réseaux sociaux à la fin du mois de mai. Un soir, Ramzi Kerouicha, 19 ans, a annoncé à sa mère, Sabiha Merabet, qu’il avait l’intention de vendre des smoothies sur Snapchat.

«Elle m’a regardé, elle m’a dit: « parfait, demain on va aller chez le grossiste », raconte le jeune homme. Tous deux ont préparé des prototypes et pris des photos en prévision d’un lancement le lendemain sur le réseau social. Dès le premier soir, tout a été vendu en une heure et demie.

Trois mois plus tard, les résultats étaient si concluants que Mme Merabet et son mari ont quitté leur emploi respectif pour ouvrir un restaurant.

Une affaire de famille

Mme Merabet occupait un emploi de secrétaire dans la fonction publique depuis 13 ans et envisageait déjà se consacrer à la peinture et à la photographie à temps plein.

Forte d’une courte expérience en restauration au marché Saint-Jacques en 2014, elle a l’intention de léguer à son fils son savoir et son expérience, avant de le laisser voler de ses propres ailes et de se consacrer davantage à sa carrière d’artiste.

Entre temps, elle imagine déjà des vernissages animés et des tableaux d’artistes locaux sur les murs de la future salle à manger, après la pandémie.

«Ramzi m’a dit que je pourrais exposer mes propres tableaux et c’est là qu’on s’est dit qu’on pourrait faire de la place à d’autres artistes, des artistes de Rivière-des-Prairies et de Pointe-aux-Trembles ou d’ailleurs», souligne-t-elle, des étoiles dans les yeux.

Chacun sa spécialité

La famille originaire d’Algérie habite à Rivière-des-Prairies depuis dix ans, à deux pas de son futur restaurant.

Dès son arrivée, Sabiha Merabet a vu le potentiel du quartier. Le besoin pour un tel commerce s’est confirmé avec le succès des ventes sur Snapchat. «On a vu un engouement pour nos produits. […] Ce sont des produits frais, faits maison, différents de ceux des grandes bannières», explique-t-elle.

Sa spécialité, ce sont les beignets aux pommes et les gaufres; celle de son mari, ce sont les crêpes. Son fils, quant à lui, est responsable des smoothies.

Toute la famille a manifestement du plaisir à travailler ensemble.

«On rit, on est complices, on se taquine tout le temps », souligne Mme Merabet, tout sourire.

Articles similaires