Rivière-des-Prairies
17:52 7 janvier 2021 | mise à jour le: 7 janvier 2021 à 19:28 temps de lecture: 2 minutes

Un cri du cœur de Pierreson Vaval pour les jeunes de RDP

Un cri du cœur de Pierreson Vaval pour les jeunes de RDP
Photo: Capture d'écran/FacebookPierreson Vaval s’est adressé aux jeunes par l’entremise des réseaux sociaux

C’est un véritable cri du cœur que lance sur les réseaux sociaux le directeur d’Équipe RDP, Pierreson Vaval, pour dénoncer le regain de violence dans Rivière-des-Prairies.

Dans une vidéo partagée sur le Web pendant le temps des fêtes, il s’est adressé directement aux jeunes du quartier.

«Vous ne trouverez pas dans la violence un sens à votre vie», leur dit-il, une référence aux événements impliquant des armes à feu survenus dans le quartier dans les derniers mois.

Il assure qu’ils ont leur place dans la communauté, à Rivière-des-Prairies, mais plus largement, dans la société: «Vos rêves comptent, votre protection à la communauté compte, votre protection compte, votre vie compte».

Rejoindre les jeunes là où ils sont

Ce n’est pas la première fois que M. Vaval appelle ainsi les jeunes à la non-violence.

Il l’a notamment fait à la suite de la mort d’un adolescent de 17 ans, qui a succombé à ses blessures quelques jours après été poignardé.

Cette fois-ci, il voulait éviter tout intermédiaire.

«On voulait s’adresser directement aux jeunes par l’entremise des médias sociaux, parce qu’on sait qu’ils les utilisent pour communiquer entre eux», explique-t-il en entrevue.

Il ajoute que le message se veut bienveillant et respectueux à l’égard de jeunes souvent marginalisés et qui ont toute leur vie été pointés du doigt.

Un peu d’espoir

Malgré la pandémie et le reconfinement de la société, M. Vaval assure qu’Équipe RDP trouvera des façons d’accompagner les jeunes.

La réouverture de la bibliothèque municipale annoncée par Québec redonnera également aux élèves du secondaire un lieu propice à l’étude.

«Après l’école, plusieurs n’avaient pas d’endroit avec un accès à Internet ou d’espace pour étudier», explique-t-il.

Il rappelle du même coup qu’avant la pandémie, l’établissement était plein à craquer.

Comme plusieurs autres organismes du quartier, Équipe RDP a maintes fois déploré l’absence de lieux de rassemblements pour les jeunes, un problème qui s’est accentué avec la pandémie.

Articles similaires