Rivière-des-Prairies

Dépenses supplémentaires pour l’entretien de la station d’épuration

station épuration eaux RDP Jean.R-Marcotte
La facture totale des travaux de remise à neuf s’élève à environ 1,1 M$. Photo: Yohann Goyat/Métro

La vétusté de plusieurs équipements et installations relatifs aux incinérateurs pourrait mettre en péril à long terme la mission de la Station d’épuration des eaux usées Jean-R.-Marcotte et entraînent des coûts supplémentaires importants.

Une somme supplémentaire de 207 000$ devra être investie dans le but de corriger l’état «lamentable» des planchers constaté lors de la démolition et la reconstruction du réfractaire d’un palier complet de l’incinérateur, peut-on lire dans le sommaire décisionnel de la séance ordinaire du comité exécutif de la Ville de Montréal du 12 janvier.

«Les défaillances de ces installations sont de plus en plus fréquentes et les normes de sécurité de l’époque ne sont plus adaptées à celles d’aujourd’hui», relate le même document. Certaines d’entre elles datent de plus de 30 ans, ce qui représente «un enjeu important» dans le maintien structural de chaque incinérateur.

La remise à neuf des deux planchers ainsi que les sommiers (assises des planchers) de l’incinérateur 3 exige également le remplacement de sections endommagées. Si les travaux envisagés ne sont pas tenus, cela pourrait mettre en péril la santé et la sécurité du personnel, précise le comité exécutif.

Selon l’échéancier, l’approbation du dossier devrait avoir lieu le 27 janvier. La fin des travaux est prévue en mars. Rappelons qu’en août dernier, le conseil d’agglomération de la Ville de Montréal avait accordé un contrat de près de 900 000$ à la compagnie Reftech international pour des travaux de remise à niveau des systèmes d’incinération des boues 1 et 3 de la station d’épuration des eaux usées Jean-R.-Marcotte.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet