Rivière-des-Prairies

Les jeunes artistes de RDP encouragés à s’inscrire au MC Challenge

MC Challenge rap RDP
Les jeunes de 12 à 17 ans sont invités à s’inscrire et à participer à la première édition du MC Challenge. Photo: iStock, Alessandro Biascioli

La compétition MC Challenge ouverte aux jeunes de 12 à 17 ans connaît son petit succès à Rivière-des-Prairies. Reprenant le concept de l’émission télévisée La fin des faibles, mais pour les plus jeunes, la compétition leur donne la chance d’apprendre les techniques de chant et autres spécificités du rôle de maître de cérémonie (MC).

«On ne va pas leur apprendre à rapper; ils le savent déjà. Cependant, ce concours permet aux jeunes d’apprendre la culture du rap et ses [principes] fondamentaux», commente le rappeur Raccoon, mentor des jeunes de Rivière-des-Prairies pour cette première édition du MC Challenge.

La compétition est une occasion en or pour ceux qui veulent apprendre les techniques propres au maître de cérémonie: les rimes, les techniques d’écriture, la façon de tenir un micro, la respiration, l’articulation, etc.

C’est l’occasion pour les jeunes d’essayer. Le MC Challenge est une belle porte d’entrée pour apprendre l’aspect culturel du rap

Raccoon, rappeur et mentor des jeunes de Rivière-des-Prairies.

Ils sont déjà une dizaine à s’être inscrits à la compétition, qui aura lieu au début du mois de juin à l’école secondaire Jean-Grou, se félicite Maryse Dumouchel, agente culturelle à la Maison de la culture de RDP.

En raison de la pandémie et de la difficulté à rejoindre les jeunes, les inscriptions sont toujours ouvertes, les ateliers ne commençant qu’au mois de mai.

Engouement pour le rap

Guillaume Gingras, cofondateur de La fin des faibles, chapitre québécois de la compétition internationale End of the Weak, insiste sur le fait qu’il y a un engouement fort des jeunes pour le style musical en question.

«Il n’est pas question d’infantiliser les jeunes. La compétition sera exactement la même; il faut qu’ils se sentent au même niveau que leurs pairs», explique-t-il.

Maryse Dumouchel, présente lors des inscriptions, constate que la présence du rappeur Raccoon rassure les jeunes, ce qui les encourage à s’inscrire.

Une porte d’entrée

Roch Dupervil, coordonnateur du projet pour Rivière-des-Prairies, appelle les jeunes passionnés et curieux à s’inscrire. «C’est une main qu’on leur tend; il faut qu’il la saisisse», dit-il.

Même son de cloche du côté de Guillaume Gingras. Ce dernier insiste sur le fait que le concours est fait pour eux et pour trouver les talents de demain. «C’est une première porte qui s’ouvre au monde du rap», ajoute le cofondateur de l’événement.

Raccoon, qui donne lui-même des ateliers d’écriture, veut rassurer les jeunes et les convaincre de s’inscrire. «C’est l’occasion d’essayer! Il n’y a pas de note sur un bulletin comme à l’école», dit-il avec humour.

Pour en avoir déjà croisé quelques-uns à son studio d’enregistrement, le rappeur est persuadé que certains des participants risquent de surprendre le jury cette année.

Informations et inscriptions: bit.ly/3Hy1Qkw

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet