Rivière-des-Prairies

Les berges, un joyau bleu pour de belles balades à vélo

Tout le long de la balade, et où que l’on soit sur le boulevard, on peut profiter des 17 parcs qui jouxtent les berges.
Tout le long de la balade, et où que l’on soit sur le boulevard, on peut profiter des 17 parcs qui jouxtent les berges. Photo: Clément Bolano, Métro Média

Le quartier de Rivière-des-Prairies tire son nom de la rivière qui le borde au nord. Rien que dans l’arrondissement, on compte 15 km de berges longeant ce cours d’eau, ce qui en fait un incontournable pour les balades quatre saisons.

Skawanoti, de son nom huron originel signifiant «la rivière en arrière de l’île», est souvent délaissé au profit du fleuve Saint-Laurent. Pourtant, cela fait bien longtemps que les Montréalais profitent de ce beau cadre naturel.

«Au début et au milieu du 20e siècle, la rivière des Prairies était un endroit de villégiature pour les [habitants]», rappelle la Société historique de Rivière-des-Prairies (SHRDP).

La partie est du boulevard Gouin, qui longe la rivière, permet aux habitants de profiter de ce joyau naturel. Bonne nouvelle pour les amateurs de vélo: l’axe est entièrement cyclable.

La piste cyclable située sur Gouin Est est en effet parmi les moins fréquentées et les plus sécuritaires de l’île de Montréal. Sur la majorité du parcours, elle est protégée et séparée de la voie réservée aux voitures.

Pour profiter au maximum du parcours, vous pouvez commencer votre trajet au parc Ernest-Rouleau, rénové en 2021, et rouler jusqu’au parc de la Pointe-aux-Prairies. Pour une plus courte balade, le Maison Pierre-Chartrand est un excellent point de départ.

À proximité, vous pourrez aussi rendre visite aux moutons de l’organisme Biquette. Ces animaux passent une partie de l’été dans les parcs André-Corbeil-Dit-Tranchemontagne et du Chevalier-Cuivré, dans le cadre du projet d’écopâturage de l’Arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Il est à noter que la piste peut parfois bifurquer vers les berges et s’éloigner du boulevard Gouin. Pour retrouver son tracé, il suffit de continuer sur l’axe routier jusqu’à ce qu’elle réapparaisse.

Tout le long de la balade, et où que l’on soit sur le boulevard, on peut profiter des 17 parcs qui jouxtent les berges.

Et pour ceux qui veulent voir encore plus de verdure, la destination tout indiquée est le parc nature de la Pointe-aux-Prairies, au bout de la piste cyclable.

Une pause à l’ombre

Pour s’arrêter le temps d’une collation ou d’une gorgée d’eau, le parc du Moulin-du-Rapide représente un lieu idéal. Ce petit parc est situé directement sur les berges, offrant des points de vue imprenables sur la rivière.

Le belvédère situé dans le parc voisin Zotique Saint-Jean est quant à lui idéal pour profiter du coucher de soleil.

Une balade au ton historique

Ce n’est qu’au tournant du 20e siècle que le quartier de Rivière-des-Prairies est devenu un lieu de villégiature, les premiers colons venus habiter cette partie de l’île, en 1671, étant souvent agriculteurs. Le secteur de la pointe est de l’île était largement couvert par des terres agricoles, des maisons de ferme et des bâtiments liés.

En suivant le parcours patrimonial concocté par la Société historique de Rivière-des-Prairies (SHRDP), vous pourrez ainsi découvrir les maisons patrimoniales et voyager dans le temps. Ces bâtisses se trouvent majoritairement le long du boulevard Gouin.

Ce texte a été rédigé dans le cadre de la série Vivre Ici. Ce dossier estival produit par Métro Média présente des lieux d’intérêt situés aux quatre coins de la métropole. L’objectif : faire découvrir aux Montréalais et Montréalaises les endroits où il fait bon s’activer, se promener et se détendre.

Articles récents du même sujet