Rosemont

Les SDC de Rosemont – La Petite-Patrie inquiètes de la hausse de taxes

La Plaza St-Hubert.
La Plaza St-Hubert. Photo: Archives TC Media

Les commerçants de Rosemont – La Petite-Patrie appréhendent la hausse de taxes prévue au budget 2018 de la Ville de Montréal qui a été récemment présenté par l’administration Plante-Dorais.

C’est du moins ce qu’affirment les représentants des trois grandes sociétés de développement commercial (SDC) de l’arrondissement dans un communiqué publié conjointement le vendredi 12 janvier.

«Les commerçants de la Promenade Masson, de la Plaza St-Hubert et de la Petite-Italie n’avaient pas anticipé ni imaginé une aussi lourde augmentation des taxes municipales, à savoir 4,6 % sur les bâtiments non-résidentiels pour l’arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie, largement au-dessus du taux d’inflation moyen estimé à 2,1 %», peut-on lire dans le communiqué.

Selon ces derniers la mesure aura des «incidences néfastes sur la santé financière de nos commerçants, dont plusieurs pourraient mettre la clé sous la porte ou prendre des mesures compensatoires qui iront à l’encontre d’une prospérité économique.»

Les SDC poursuivent en soulignant que les petits et moyens commerces de l’arrondissement doivent déjà vivre avec la concurrence très forte des géants et du commerce en ligne, et les faibles marges.

«Cette hausse importante de taxes complique davantage la donne», soutiennent les cosignataires du communiqué, Mme Mélanie Beaulieu, de la Société de Développement Commercial (SDC) Promenade Masson, M. Alain Delisle, de la SDC Plaza St-Hubert, et Mme Dorina Tucci, de la SDC Petite-Italie.

Les SDC terminent leur sortie médiatique en affirmant être «impatientes» de connaître les mesures qui seront prises au cours de l’année pour le développement des artères commerciales et le soutien du commerce de détail.

Rappelons que la Ville de Montréal prévoit procéder à d’importants travaux sur l’une de ces artères commerciales, soit la rue Saint-Hubert, et que le comité exécutif sous l’administration Coderre avait promis des contributions financières pour compenser les pertes liées aux travaux de remplacement de la marquise et de réfection des réseaux sous-terrain, durant le chantier qui devrait durer jusqu’en 2021 et coûter 49 M$ aux contribuables.

L’équipe du maire de Rosemont – La Petite-Patrie n’a pas répondu aux appels de TC Media.

Articles récents du même sujet