Actualités
13:10 24 janvier 2019

Chez l’Éditeur, pour l’amour des livres

Chez l’Éditeur, pour l’amour des livres
Photo: Métro MédiaFrançois Beauchemin, gérant du café Chez l’Éditeur.

Depuis un an et demi, une nouvelle adresse  fait jaser en ville, le nouveau café littéraire Chez l’Éditeur. Québec Amérique et Cardinal ouvrent au public les portes du milieu de l’édition. Parce que rien n’accompagne mieux un livre qu’un bon latté!

«Caroline Fortin, la directrice générale de Québec Amérique, a visité à New York un café situé à même une librairie. Elle a adoré le concept et a voulu le reproduire ici», raconte François Beauchemin, gérant exécutif du café qui compte aujourd’hui trois succursales.

La faune hétéroclite se rassemble dans cet environnement inspirant de la rue Saint-Hubert. Étudiants, pigistes, enseignants ou encore professionnels de l’édition en ont fait leur repaire. Tout a été pensé pour les accueillir, larges tables, musique basse, lumière intéressante.

Pour ceux qui souhaitent bouquiner, une immense bibliothèque contient la majorité des récentes publications des maisons d’édition sur place pour vente et des livres sont disponibles pour consultation.

«On veut démocratiser le milieu de l’édition et défaire l’image élitiste qui lui colle parfois à la peau, explique François. C’est une vitrine sur l’écosystème de l’industrie tout en étant un lieu de rassemblement culturel.»

Plus que des livres

Les auteurs rencontrent souvent leurs éditeurs au café littéraire. La salle de conférence est principalement utilisée par les employés de Québec Amérique et Cardinal ainsi que par des organisations du quartier.

Chez l’Éditeur reçoit régulièrement des collectifs, des événements de lectures publiques, micro ouvert et des lancements de livres. Un dimanche par mois, l’heure des contes fait le bonheur des tout-petits. Être ancré dans le quartier est une priorité pour eux.

«La communauté de Villeray est vraiment en lien avec nos valeurs. On prône l’achat local, l’entraide, le contact direct avec les résidents, au profit de la richesse culturelle. Villeray a un caractère propre,  à l’affût des changements sociaux et culturels et c’est plaisant d’en faire partie.»

-François Beauchemin, gérant du café Chez l’Éditeur.

D’ailleurs, à l’occasion de la nuit blanche du festival Montréal en lumière le 2 mars, le Café accueillera Cinéthique Villeray pour une nuit de projections de films.

François ne le cache pas, comme café indépendant, c’est grâce à la consommation de l’offre alimentaire que la trentaine de places assises peuvent être rentables. Selon lui, la plupart des clients qui restent sur place de longues heures comprennent cette réalité et achètent boissons et repas. Le chouchou est le grilled cheese avec pain aux noix et cheddar québécois. Le menu changera cette année pour mettre de l’avant les protéines végétales, tout en conservant des options carnivores.

Café Chez l’Éditeur

Après la deuxième succursale à Griffintown, un nouveau café vient de voir le jour dans l’Espace Claude-Léveillée, la maison de la culture de la rue Jean-Talon. Gageons que ce concept fera boule de neige au Québec!

La littérature au Québec en chiffres

Plus de 1500 écrivains

Plus de 6000 livres publiés annuellement

Tirage moyen de 2000 livres par titre

Les gens lisent en moyenne 16,4 livres par année

67% des femmes lisent régulièrement contre 49% des hommes

44% des livres sont achetés en magasin

30% des livres sont empruntés à la bibliothèque.

Les romans policiers sont le genre le plus populaire

*sources BANQ, Ministère de la Culture et des Communications