Rosemont

Profiter de la nordicité montréalaise dans les parcs

Profiter de la nordicité montréalaise dans les parcs
Photo: ArchivesOn pourra emprunter du matériel pour patiner et faire du hockey dans cinq parcs de Rosemont – La Petite-Patrie cet hiver.

Afin de rendre plus accueillants ses parcs durant la saison hivernale, Rosemont – La Petite-Patrie prévoit une série d’activités et d’aménagements qu’elle mettra en place avec ses partenaires au cours des prochains mois.

Lors de la séance du conseil d’Arrondissement du 4 novembre, les élus ont approuvé cinq ententes d’une valeur totale de 48 100 $, avec des organismes communautaires.

Prêts de patins et de raquettes, roulottes chauffées et chalets ouverts pendant l’hiver permettront de fournir une « offre de loisirs quatre-saisons à moins de 400 mètres de sa résidence » aux citoyens, selon le conseiller de Ville en charge de ce dossier, Jocelyn Pauzé.

Ce projet s’étalera du 26 décembre 2019 au 8 mars 2020.

Ainsi, Loisirs récréatifs et communautaires de Rosemont, Service des loisirs Angus-Bourbonnière, Maisonnette des parents et GUEPE, Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement, se rendront dans les parcs Joseph-Paré, Molson, du Pélican, Lafond et de la Petite-Italie.

Dans chacun de ces parcs, sur un horaire déterminé, on profitera au maximum des installations, par le biais de prêts de matériel gratuits. Selon le sommaire décisionnel de la dernière séance du conseil, « il sera possible de s’initier ou se perfectionner au hockey, au patinage, à la glisse et à la raquette. »

Aux parcs Joseph-Paré, Molson et de la Petite-Italie des roulottes chauffées seront aménagées pour permettre aux personnes de chausser leurs patins, tandis qu’aux parcs Lafond et du Pélican, les chalets seront maintenus en fonction, sans être nécessairement chauffés, indique le conseiller.

Dans chacun des espaces publics, des patinoires décoratives seront installées par l’Arrondissement pour répondre à la demande de loisirs durant la saison froide.

« Nous croyons que toutes ces activités permettront aux gens de profiter de la nordicité montréalaise. On vise à développer le sentiment d’appartenance des citoyens en leur laissant s’approprier les lieux publics », affirme M. Pauzé.