Rosemont
17:51 2 novembre 2020 | mise à jour le: 2 novembre 2020 à 18:49 temps de lecture: 3 minutes

Rosemont—La-Petite-Patrie en transition écologique

Rosemont—La-Petite-Patrie en transition écologique
Photo: Nicolas Brasseur/Métro MédiaRosemont—La-Petite-Patrie a dévoilé son plan de transition écologique sur trois ans.

Rosemont—La-Petite-Patrie veut prendre un virage vert. Pour y parvenir, l’arrondissement dévoile son plan pour la transition écologique qui comprend cinq orientations et quelque 70 mesures déjà en place et d’autres qui verront le jour au cours des prochaines années.

L’environnement sera donc au centre des actions de l’arrondissement lors des trois prochaines années, notamment, en innovant en urbanisme et en luttant contre les îlots de chaleur afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens.

Cette démarche s’inscrit dans l’Agenda 2030, un plan d’action international de l’Organisation des Nations unies (ONU) contenant 17 objectifs de développement durable afin de faire participer à la lutte aux changements climatiques, à la préservation de la biodiversité et à la résilience urbaine.

«Nous aussi on va faire notre part et on va travailler activement afin d’atteindre ses objectifs collectifs», explique le maire de Rosemont—La-Petite-Patrie, François William Croteau.

Transition écologique: cinq grands objectifs

La première orientation est basée sur une gouvernance participative et collaborative par la consultation de la population et la transformation de l’arrondissement en bureau de projet afin de permettre aux citoyens d’être au cœur du changement.

La deuxième orientation est de faire de l’arrondissement un laboratoire urbain. Plusieurs mesures seront mises en place comme l’expérimentation avec la chaire de transition de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Parmi les mesures qui verront le jour, l’arrondissement souhaite prendre des actions pour mieux planter des arbres avec la chaire de recherche sur la forêt urbaine.

Le plan de transition écologique propose aussi des milieux de vie verts afin de lutter contre les îlots de chaleur. Cette orientation vise également le zéro déchet sur tout le territoire.

Le quatrième axe propose des milieux de vie équitables, diversifiés et inclusifs afin de vivre, travailler et se divertir à moins de 500 mètres de chez soi.

Finalement, la dernière orientation du plan de transition écologique vise des milieux de vie tournés vers la mobilité durable, entre autres, par la mise en œuvre du plan Vision vélo, le partage d’une automobile ou le covoiturage.

Participation

Afin de mettre en place les actions proposées dans le plan de la transition écologique, la participation des citoyens et des différents acteurs de Rosemont—La-Petite-Patrie est nécessaire.

«Ce plan de transition écologique et de résilience ne pourra pas se faire sans [sans la participation des citoyens]. On l’entend depuis plusieurs années, ils ont envie d’y participer et de prendre part à ces changements», affirme M. Croteau.

«L’action individuelle peut avoir un effet boule de neige sur une communauté.» – François-William Croteau

Le plan de la transition écologique devait au départ être dévoilé plus tôt cette année, mais l’annonce a été repoussée en raison de la pandémie.

Afin que les résidents puissent prendre connaissance des actions proposées, le document est disponible sur le site Web de l’arrondissement de Rosemont—La-Petite-Patrie.

Articles similaires