Carrières
14:22 5 novembre 2020 | mise à jour le: 5 novembre 2020 à 14:23 temps de lecture: 3 minutes

Nouveau programme de techniques en pharmacie au Collège de Rosemont

Nouveau programme de techniques en pharmacie au Collège de Rosemont
Photo: Nicolas BrasseurLe Collège de Rosemont offrira une technique en pharmacie à compter de la session Automne 2021.

Accordé par le Ministère de l’Enseignement supérieur, le Collège de Rosemont offrira le nouveau programme Techniques en pharmacie. La première cohorte verra le jour à la session Automne 2021.

Il s’agit d’une autre formation pour le Collège qui s’ajoute à celles déjà offertes dans le milieu de la santé, comme l’acupuncture, les soins infirmiers, l’audioprothèse, les Techniques d’inhalothérapie, de thanatologie et d’analyses biomédicales.

S’il est rare qu’on assiste à la création d’un nouveau programme dans les Cégeps, le Collège de Rosemont se réjouit de cet ajout. «C’est un dossier qu’on suit de près depuis plus de dix ans», affirme la directrice des études de l’établissement scolaire, Anne Couillard.

La naissance de ce programme entraîne simultanément une nouvelle fonction de travail. Les techniciens en pharmacie viendront alors soutenir les pharmaciens. Ils auront du même coup plus de responsabilités que les aides-techniciens.

«Le technicien va avoir plus de responsabilités. Il va pouvoir intervenir avec le patient et donner des conseils», explique la directrice.

Il s’agit également d’une forme de progression professionnelle pour les aides-techniciens puisqu’il sera possible de faire reconnaitre certains acquis et compétences de la profession.

«Ils sont venus inséré cette nouvelle fonction de travail pour soutenir les pharmaciens qui se sont fait délégués de nouvelles responsabilités, au niveau de la prescription, en autre. […] En temps de COVID, on voit qu’il peut être un rôle de soutien aux médecins», souligne Mme Couillard.

Clinique

Afin de permettre aux futurs étudiants de perfectionner et de mettre en place leurs connaissances techniques, le Collège de Rosemont souhaite intégrer une clinique-école dans son établissement qui compte déjà un modèle semblable en acupuncture.

«On veut pouvoir accueillir dans quelques années une pharmacie et permettre à nos étudiants de faire leur stage et leur apprentissage en milieu réel de travail», explique Mme Couillard.

«On veut assurer le parcours  de continuité du candidat pour lui permettre de progresser, mais aussi on veut être certain d’avoir une bonne adéquation avec les besoins du marché du travail.» – Anne Couillard

En plus de la clinique-école, Montréal compte de nombreux hôpitaux et pharmacies. Les étudiants qui décideraient de s’inscrire au programme du Collège de Rosemont auraient plusieurs endroits afin d’y faire leurs stages ou de s’y trouver un emploi.

Le Collège évalue également la possibilité d’établir un partenariat avec l’Université de Montréal (UdeM) afin que les diplômés puissent accéder à des programmes de baccalauréat en pharmacie.

La direction travaille en ce moment à former son corps professoral et à trouver un responsable pour la nouvelle formation. Des enseignants en analyse biomédicale ou en chimie, notamment, devraient se joindre à l’équipe de Techniques en pharmacie.

Une grille de programme devrait d’ailleurs voir le jour au cours des prochains mois, juste à temps pour les inscriptions. La direction s’attend à une trentaine d’étudiants pour la première cohorte.

En raison de la pandémie, le Collège de Rosemont rappelle qu’il tiendra ses portes ouvertes de manière virtuelle le 11 novembre.

Articles similaires