Rosemont

Premier débat local pour les élections fédérales

Débat électoral dans Rosemont. Photo: Isabelle Bergeron/TC Media

La Coalition contre la pauvreté de La Petite-Patrie a organisé la première soirée d’échanges et de débats entre les candidats de la circonscription de Rosemont–La Petite-Patrie, le jeudi 1er octobre, à l’église Saint-Arsène. Les candidats ont exprimé les idées de leurs partis, mais peu d’enjeux locaux ont été abordés.

Quatre candidats étaient présents: Claude André, du Bloc québécois, Alexandre Boulerice, du Nouveau Parti démocratique (NPD), Nadine Medawar, du Parti libéral du Canada et Stéphane Chénier, du Parti marxiste et léniniste du Canada.

Sameer Muldeen, candidat pour le Parti vert du Canada devait participer, mais il ne s’est pas présenté jeudi soir. Quant au nouveau candidat conservateur, Jeremy Dohan, la Coalition a indiqué avoir tenté de le joindre à plusieurs reprises, mais sans succès.

Thèmes divers
Les candidats ont répondu, chacun à tour de rôle, à près d’une vingtaine de questions de citoyens présents.

Les thèmes abordés ont été très variés. Des questions ont été posées sur les arts et la culture, l’immigration, l’évasion fiscale, les droits des femmes, le registre des armes à feu, l’économie sociale, les femmes autochtones, la pauvreté, le commerce international, les impôts, l’assurance-emploi et les violences faites envers les femmes.

Peu d’exemples locaux ont été donnés, ce qui a déçu certains citoyens présents.

Quelques pointes lancées

La structure du débat n’a pas permis de réels échanges entre les candidats pour confronter les points de vue.

À tour de rôle, ils ont envoyé des pointes à leurs adversaires; M. Boulerice et son parti néo-démocrate ont été la cible de Mme Medawar et de M. André.

Le candidat du NPD n’a pas manqué de lancer des pointes en retour et a surtout dénoncé le bilan des Conservateurs.

Les citoyens présents ont tout de même été satisfaits de rencontrer les candidats et d’entendre leurs positions.

Un autre débat, organisé, le mercredi 7 octobre, par la Corporation de développement communautaire, de 18h30 à 20h30, au centre Gabrielle-et-Marcel-Lapalme, situé au 5350, rue Lafond, devrait permettre d’aborder d’autres sujets.

Articles récents du même sujet