Rosemont

Intimidation d’un itinérant: deux policiers de Montréal suspendus

Photo: Capture d'écran/TC Media

Le Comité en déontologie policière a imposé quatre jours de «suspension sans traitement» pour «manque de respect» et «intimidation» à l’agent Pierre-Luc Gauthier et une journée de suspension à l’agent Vincent Marcotte pour ne pas être intervenu face «aux manquements déontologiques» de son partenaire.

En janvier 2014, les deux policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avaient été au cœur d’un incident avec un itinérant, près du métro Jean-Talon.

L’affaire avait fait grand bruit, notamment en raison d’une vidéo de la scène, filmée par un témoin.

Dans la séquence diffusée, on pouvait voir l’agent Gauthier menacer verbalement un homme, vêtu seulement d’un T-shirt et d’un short, en train de mendier près de la station de métro Jean-Talon, par une température ressentie de -37 degrés Celsius.

Il lui indiquait avoir reçu quatre appels de citoyens au 911 qui jugeaient son comportement agressif et lui demandait d’arrêter, sans quoi il l’attacherait pendant une heure à un poteau pour qu’il cesse d’importuner les gens.

Dans le même temps, son collègue, l’agent Marcotte, n’était pas intervenu et était resté assis dans le véhicule du SPVM.

La décision rendue le 19 octobre fait suite aux auditions tenues au mois de juillet dernier. Le Comité avait qualifié de «choquants» les propos prononcés, indiquant qu’ils étaient «nettement excessifs, inappropriés et constituaient un abus d’autorité».

Il s’agit d’une première sanction en déontologie pour les deux agents, en fonction, respectivement, depuis plus de neuf et cinq ans.

Articles récents du même sujet