Saint-Laurent
05:00 28 mars 2019 | mise à jour le: 29 mars 2019 à 16:12 Temps de lecture: 3 minutes

Corning s’installe à Saint-Laurent

Corning s’installe à Saint-Laurent
Photo: Nouvelles Saint-Laurent News – Johanna PellusClaude Echahamiam, de la Montréalaise iBwave, et Claudio Mazzli, de l'Américaine Corning, étaient réunis pour le lancement du Centre de technologie Corning de Montréal, lundi.

Le géant américain spécialiste de science des matériaux Corning s’implante à Saint-Laurent. Avec son centre de technologie, il souhaite bénéficier de l’aura de Montréal en matière d’intelligence artificielle notamment.

Installé dans des locaux de 4 000 m² sur l’avenue Sainte-Croix, le Centre de technologie Corning de Montréal (CTCM) collabore avec les développeurs d’iBwave Solutions, entreprise que Corning a achetée en 2015.

«La combinaison de science et de logiciel est l’une des plus puissantes dans le monde d’aujourd’hui, souligne le vice-président principal de la technologie chez Corning Optical Communications, Claudio Mazzali. iBwave aide Corning à étendre ses activités.»

Fondée il y a 165 ans, Corning est derrière le verre de la première ampoule et la fibre optique. Aujourd’hui, les produits de l’entreprise de quelque 50 000 employés à travers le monde se retrouvent les écrans des cellulaires et des télévisions, par exemple.

«Quelle meilleure place que Montréal pour s’implanter désormais? C’est la capitale mondiale pour l’intelligence artificielle, avec de nombreux talents», ajoute M. Mazzali.

Diversité
Le centre se concentre tout d’abord sur les solutions logicielles pour les réseaux de télécommunications. Les technologies émergentes comme la réalité augmentée et l’infonuagique sont ensuite dans les projets.

Une centaine d’employés travaillent d’ores et déjà au CTCM. Ce nombre pourrait augmenter s’il devient un centre d’innovation informatique pour tous les secteurs d’activités de Corning, mais aucun chiffre n’a été communiqué.

La diversité des produits constitue un atout pour le recrutement, selon Claude Echahamiam, président-directeur général d’iBwave. «Toutes les sociétés de logiciels sont en compétition pour attirer les talents, précise-t-il. Nous n’avons pas qu’un produit – comme les jeux vidéo, mais une variété, dans les sciences de la vie, l’environnement, etc. Avec un peu de chance, ils trouveront toujours quelque chose qu’ils aiment.»

iBwave, auparavant situé sur la place Robert-Joncas, est spécialiste des réseaux sans fil intérieurs depuis une quinzaine d’années. Il a notamment développé ceux des métros de Paris et Singapour, de même que celui du Centre Bell.

Le choix de Saint-Laurent pour implanter le CTCM est aussi un compromis entre les employés qui souhaitent un accès au métro et d’autres, à du stationnement. La proximité de l’aéroport fut aussi décisive.

Accueil
«Après l’eau, la vapeur, l’électricité et l’électronique, Saint-Laurent prendra une nouvelle fois toute sa part dans cette quatrième révolution que constituent ces nouvelles technologies de pointe surnommées 4.0», indique le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa.

La communauté multiculturelle de l’arrondissement, avec des candidats souvent trilingues et des talents particuliers sera une main-d’œuvre parfaite pour ce nouveau joueur, selon lui.

Pour les acteurs du milieu, comme Valérie Pisano, la présidente de Mila, l’institut québécois d’intelligence artificielle, l’installation du CTCM prouve que la communauté se regroupe dans la métropole.

Investissement
Le montant investi pour l’installation du CTCM demeure confidentiel. Il en était de même pour les conditions de l’entente d’acquisition d’iBwave par Corning, en 2015. Le premier actionnaire de l’entreprise est basé au Luxembourg.

Articles similaires