Saint-Laurent
12:06 17 février 2020 | mise à jour le: 17 février 2020 à 12:07 temps de lecture: 3 minutes

Remise à neuf de la maison Robert-Bélanger

Remise à neuf de la maison Robert-Bélanger
Photo: Nouvelles Saint-Laurent News – Laurent LavoieLa Ville de Montréal a acquis la maison Robert-Bélanger en 2010.

Un nouvel appel d’offres de l’arrondissement Saint-Laurent visera à rénover la maison Robert-Bélanger, située sur le chemin du Bois-Franc dans le Nouveau Saint-Laurent. Depuis plusieurs années, les élus sont en quête de solutions pour la rendre accessible au public.

La réfection de la maçonnerie, de la toiture, de la fenestration, de la galerie avant ainsi que de la terrasse arrière est prévue. Il en va de même pour certaines pièces intérieures, comme la cuisine et les toilettes.

Le terrain aura par ailleurs une toute nouvelle cour arrière, accueillant notamment trois nouveaux potagers, un verger, un cabanon et un parc.

La maison pourrait être ouverte au public après les travaux, qui devraient prendre fin en 2021.

Une enveloppe de 2,5 M$ avait été débloquée en 2018 pour achever la restauration de la maison. Un contrat d’un peu plus de 500 000$ avait notamment été accordé à la firme DFS architecture & design pour la préparation des plans et devis.

Quelques critères devaient être pris en compte par l’entreprise, dont l’obtention d’une certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) ou BOMA BEST (Building Environmental Standards). Cela vise à réduire la dépendance aux énergies fossiles, réduire la consommation d’énergie et réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Feu vert

En octobre dernier, le Conseil du patrimoine de Montréal a émis un avis favorable pour la réhabilitation de la maison Robert-Bélanger.

L’arrondissement avait dépensé plus de 325 000$, en 2013, pour sa décontamination et sa restauration de la maison. Depuis, elle est «inoccupée et son état d’abandon est devenu préoccupant», lit-on dans le sommaire décisionnel du conseil d’arrondissement, en février.

Les travaux, qui sont «urgents», devraient débuter en juin.

«C’est un projet qu’on caresse depuis longtemps et on procède avec un certain doigté pour s’assurer qu’on minimise les retards», commente le maire Alan DeSousa.

La maison en pierres représente le type de construction du début du 19e siècle, la de la côte Saint-Louis-du-Bois-Franc, aujourd’hui le secteur du Nouveau Saint-Laurent.

Histoire

Le cultivateur de la paroisse Saint-Laurent, Michel Robert, cède sa terre à son fils Joseph, alors âgé de 19 ans. Celui-ci construit une maison entre 1803 et 1806 pour s’y installer avec Marguerite Aubry. Il cède à son tour la propriété à son fils en 1831, au moment du son second mariage avec Marguerite Bergeron. Au décès de Joseph Robert fils, en 1847, son épouse s’unie à Louis Bélanger. Outre la maison, le terrain comprenait à l’époque une grange, une étable, une écurie, deux vergers ainsi que plusieurs animaux.

Articles similaires