Ahuntsic-Cartierville
17:40 28 septembre 2020 | mise à jour le: 1 octobre 2020 à 16:26 temps de lecture: 3 minutes

Verra-t-on une nouvelle ruée vers le papier de toilette dans les épiceries?

Verra-t-on une nouvelle ruée vers le papier de toilette dans les épiceries?
Photo: Laurent Lavoie/Métro MédiaDes tablettes de papier de toilette étaient vides lundi au Provigo du Carré Lucerne.

Alors que Montréal entre en zone rouge, le plus haut palier d’alerte défini par les autorités sanitaires, verra-t-on une nouvelle ruée vers le papier de toilette? Jusqu’à présent, la situation est variable d’un endroit à l’autre.

Les citoyens ne semblent pas avoir convergé en masse vers les épiceries pour se procurer du papier de toilette. Cela fait contraste aux débuts de la pandémie.

Toutefois, certains problèmes ont fait leur apparition. Sur le web, plusieurs photos circulent affichant des tablettes dénudées de leurs produits. Au Provigo du Carré Lucerne, situé à la frontière de Ville Mont-Royal et l’arrondissement Saint-Laurent, le papier de toilette manquait à l’appel.

Alors que c’était le calme plat dans l’ensemble des rayons, cette situation ne serait qu’une coïncidence, estime un gérant qui a préféré taire son nom.

Un peu plus loin dans l’allée, les essuie-tout brillaient, eux-aussi, par leur absence. L’approvisionnement serait actuellement limité. «Afin de s’assurer de subvenir aux besoins de tous nos clients, tous les produits d’essuie-tout seront limités à un par un client», peut-on lire sur l’une des affiches.

This slideshow requires JavaScript.

Une situation sous contrôle dans plusieurs établissements

La situation était tout autre dans plusieurs autres établissements, alors que les résidents semblaient garder leur calme. Cette fois, aucune file d’attente n’était visible devant le Costco d’Anjou, qui avait été pris d’assaut quelques mois plus tôt dans les débuts du confinement.

À l’épicerie Metro d’Anjou, la situation était également parfaitement contrôlée. Aucune attente non plus pour y rentrer, et les rayons restaient bien garnis de rouleaux de papier de toilettes, de boîtes de conserve et de sacs de farines, qui avaient rapidement manqué lors de la première vague.

Le constat était le même à Saint-Léonard, au Metro Pie-IX, qui disposait d’ample réserve de ces produits de nécessité. Même la SAQ voisine, devant laquelle s’élevaient de longues files d’attente tout au long de la première vague, accueillait cette fois les clients sans délai.

Aucune tension n’a été remarquée chez Maxi de l’avenue Papineau, le Costco Marché Central – qui avait sa file habituelle – et un Jean Coutu de la rue Fleury Est. Au Maxi sur l’avenue Dollard à LaSalle, les tablettes étaient largement remplies. Il n’y aurait pas eu de hausse d’achats inhabituelle pour l’ensemble des produits.

Avec la collaboration de Félix Lacerte-Gauthier, Amine Esseghir, Carl Sincennes et Laurent Lavoie

Articles similaires

14:36 13 mars 2020 | mise à jour le: 13 mars 2020 à 15:36 temps de lecture: 3 minutes
Pire que le verglas