National
17:34 28 septembre 2020 | mise à jour le: 28 septembre 2020 à 18:36 temps de lecture: 4 minutes

Les bars et les restaurants ferment pour 28 jours à Montréal et à Québec

Les bars et les restaurants ferment pour 28 jours à Montréal et à Québec
Photo: Josie Desmarais/MétroLe premier ministre François Legault

C’est confirmé: Montréal et Québec atteignent le rouge, le plus haut niveau d’alerte dans le système gouvernemental mis en place contre la deuxième vague de la COVID-19. La région de Chaudière-Appalaches est aussi concernée.

Le premier ministre François Legault en a fait l’annonce lundi, au lendemain d’une entrevue de son ministre Christian Dubé à Tout le monde en parle où il avait largement vendu la mèche. M. Legault était d’ailleurs accompagné de M. Dubé et du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda.

Tous les restaurants et salles à manger vont être fermés. Même chose pour les cinémas, les musées, les bibliothèques, les salles de spectacle.

«J’ai le coeur gros mais les chiffres sont sans appel», a déclaré le premier ministre François Legault qui craint une augmentation des hospitalisations et des décès.

Le gouvernement indique être déjà en train de travailler à une formule pour compenser les pertes des 28 jours prochains jours, «On a conscience que ça va être dur pour vous autres».

Tous les autres commerces restent ouverts, incluant les salons de coiffure, et les services communautaires.

Les mesures maximales entrent donc en vigueur du 1er octobre au 28 octobre à minuit.

À domicile, c’est-à-dire dans les maison et chalets, les visiteurs d’une autre adresse sont désormais interdits. «On n’accepte pas d’invitations», dit le premier ministre.

Néanmoins, certains assouplissements sont annoncés en cas exceptionnels. Si l’on a besoin d’une gardienne ou d’un plombier, c’est autorisé. «Mais une seule personne à la fois», précise le premier ministre.

Ainsi, seul un visiteur pour les personnes seules, les proches aidants, les personnes offrant services ou soutien, ainsi que la main d’oeuvre pour travaux prévus sont autorisés.

Dans les CHSLD, RPA et RI, seules les visites à des fins humanitaires sont autorisées ainsi que celles des proches aidants (une personne à la fois, et un maximum de deux personnes par jour en CHSLD).

Tous les rassemblements à moins de deux mètres vont être interdits. le masque devient obligatoire dans les manifestations. Dans les lieux de culte, le maximum permis sera de 25 personnes, toujours dans les zones rouges.

Protéger les enfants et les écoles

«Notre objectif est de protéger les écoles. Les enfants ont besoin de socialiser. Pour eux autres ça vaut la peine qu’on garde le maximum de classes ouvertes», a dit le premier ministre du Québec.

Il a ajouté un mot sur le non-respect des règles. «J’ai vu des photos [avec des gens] qui bafouent les règles, qui s’en moquent. Je voudrais leur dire qu’on ne fait pas ça par plaisir. On fait ça pour protéger les autres, le personnel soignant, les personnes âgées. S’il vous plaît, respectez les consignes pour les autres.»

Legault croit qu’il est possible d’inverser la tendance, même si rien n’est garanti.

À la question posée par Métro à savoir si l’on pouvait envisager que des mesures soient appliquées spécifiquement à certains secteurs plus problématiques en termes de propagation de virus, M. Horacio Arruda répond qu’il ne serait pas bon de penser que c’est pire chez le voisin. «Car le virus va alors vous prendre par l’arrière.»

Alerte rouge en moins de trois semaines

En moins de trois semaines, Montréal aura donc basculé du vert au rouge.

Lundi, Québec a fait état de 750 cas supplémentaires d’infection à la COVID-19. Ce chiffre, s’il demeure élevé, reste en deçà de la journée de dimanche qui dénombrait 896 nouvelles infections.

De nombreuses personnes craignaient cette annonce depuis le passage de M. Dubé à l’émission Tout le monde en parle. Notamment les commerçants.

Le président de l’Union des tenanciers de bars du Québec, Peter Sergakis, a fait parvenir une lettre de trois pages au gouvernement Legault lundi l’implorant de ne pas fermer les bars. Pour lui, le gouvernement se trompe de cible et devrait plutôt cibler les rassemblements privés.

L’Association Restauration Québec (ARQ) a aussi envoyé un courriel au ministre Dubé pour les mêmes raisons. «Les restaurants font partie de la solution pour contrôler la pandémie», selon lui.

Notons que plus tôt dans la journée Québec a restreint l’accès au dépistage face à une trop forte affluence et un manque de personnel.

Articles similaires