Montréal
16:41 23 octobre 2020 | mise à jour le: 23 octobre 2020 à 17:11 temps de lecture: 4 minutes

Des rassemblements au parc Aimé-Caron inquiètent le voisinage

Des rassemblements au parc Aimé-Caron inquiètent le voisinage
Photo: Laurent Lavoie/MétroUne affiche avec les consignes sanitaires au parc Aimé-Caron

Une poignée d’adolescents se rassembleraient régulièrement au parc Aimé-Caron dans l’arrondissement Saint-Laurent. Ce n’est rien pour rassurer le voisinage qui s’inquiète face à la propagation du coronavirus.

Le balcon de la Laurentienne Diane Proulx donne directement sur l’espace vert de la rue Muir. Elle en a marre de voir que les mesures sanitaires ne sont pas respectées dans le quartier.

À de nombreuses reprises dans les derniers mois, elle a aperçu des attroupements de jeunes sans masque faisant aussi fi des règles de distanciation physique.

Sur un même banc, «ils sont quatre, cinq et des fois six, un par-dessus l’autre et il y a des accolades, des embrassades», raconte Mme Proulx.

Une voisine préférant taire son nom a elle aussi remarqué qu’il y avait de l’action, notamment quand il fait plus chaud. «On fait attention [pour se protéger du virus], mais les jeunes, je les vois aller, et c’est comme s’il n’y avait pas de problème pour eux», indique la cinquantenaire, qui a d’ailleurs perdu son emploi après le confinement de la première vague.

«[Ces jeunes] mettent ma vie, ma santé, en danger.» -Diane Proulx

Éclosion

Mme Proulx fait d’ailleurs un lien direct avec la plus récente propagation de COVID-19 à Saint-Laurent. «Je me dis que ces jeunes-là ont probablement des emplois à temps partiel entre leurs études dans les commerces des environs où je vais, ça peut définitivement être un problème», dit celle qui soufflera ses 74 bougies en décembre.

Non loin du parc Aimé-Caron, la Fruiterie Montpellier rouvrira le 28 octobre après une fermeture temporaire de deux semaines parce qu’une personne déclarée positive au coronavirus y est passée.

Tout juste à côté, un employé de l’épicerie Metro a été déclaré positif en date du 3 octobre. Sa dernière journée de travail était deux jours plus tôt, selon le site Web du commerce.

«Je suis en pleine forme, j’ai toutes mes capacités encore pour aller faire mes groceries. J’ai ma voiture. Je n’ai pas besoin d’aide, mais faudrait pas que je tombe malade par contre», indique Mme Proulx.

Avertissements

Diane Proulx a contacté l’arrondissement pour que les choses changent.

«Notre patrouille de sécurité urbaine a en effet été informée de la situation. Mais cela relève du Service de police de la Ville de Montréal qui peut intervenir seulement après avoir été contacté par les plaignants», fait savoir le chargé de communication à Saint-Laurent Marc-Olivier Fritsch.

Le corps policier confirme que des interventions ont été réalisées à quelques reprises dans les dernières semaines. «Les personnes présentes se sont montrées coopératives chaque fois et aucun constat n’a été remis, explique le SPVM. Les policiers privilégient une approche basée sur la prévention et la sensibilisation.»

Des constats d’infraction ne sont émis que lorsqu’un contrevenant refuse de coopérer.

Cliniques

Saint-Laurent a été identifié comme l’un des cinq quartiers chauds de Montréal. Plus de 260 nouveaux cas ont été recensés dans les deux dernières semaines.

Une clinique de dépistage mobile de la COVID-19 sans rendez-vous est disponible de 10h à 18h dans le stationnement du CLSC de Saint-Laurent jusqu’au mardi 27 octobre.

Une autre clinique de dépistage sur rendez-vous est également accessible tous les jours de 8h à 20h sur la rue de Salaberry.

Toutes personnes affectées de symptômes d’allure grippale, de gastroentérite ou s’apparentant à la COVID-19 doivent se rendre à la clinique de dépistage, tout comme ceux ayant eu des contacts avec quelqu’un qui est infecté.

Il est demandé, si possible, de se présenter avec sa carte d’assurance maladie et son permis de conduire.

CLSC de Saint-Laurent, (1055, avenue Sainte-Croix, dans le stationnement). Infos: covid19.quebec.ca ou au 514 644-4545.

Articles similaires