Montréal
21:20 5 mars 2021 | mise à jour le: 5 mars 2021 à 21:25 temps de lecture: 2 minutes

Décès de l’ancien conseiller de Saint-Laurent Maurice Cohen

Décès de l’ancien conseiller de Saint-Laurent Maurice Cohen
Photo: Gracieuseté - Arrondissement Saint-LaurentMaurice Cohen (4 septembre 1935 – 5 mars 2021)

Après un long combat contre la maladie, Saint-Laurent perd un de ses anciens conseillers. Maurice Cohen a représenté le district Côte-de-Liesse pendant 35 ans.

Durant toutes ces années, il a participé à bon nombre de comités et de commissions à la Ville de Montréal touchant un large éventail de thèmes, comme les relations interculturelles, l’habitation, de même que le développement social et communautaire.

Sa carrière l’a amené à s’impliquer sur le plan national à la Fédération canadienne des municipalités, où il a siégé au conseil d’administration sans interruption à partir de l’année 2000 jusqu’à sa retraite de la vie publique, en octobre 2017.

Il était arrivé de Casablanca en 1966, où il avait un salon de coiffure. Il avait quitté le Maroc «pour l’avenir de ses enfants», avait raconté le politicien dans un dernier entretien avec Métro.

Après avoir œuvré dans un salon à Côte-des-Neiges, M. Cohen déménage à Saint-Laurent dans les années 1970 et intègre un petit comité juif. C’est à ce moment qu’il côtoie les membres du conseil, qui comptait 14 élus à l’époque. Il a été élu pour la première fois en 1982.

Implication

M. Cohen a aussi laissé sa marque dans la sphère communautaire, notamment en cofondant l’école Maïmonide de Montréal, la première école publique juive francophone de la province, et plus tard le centre communautaire et la synagogue Petah Tikva, situés sur la rue Saint-Louis.

Le dynamisme de Maurice Cohen, son entregent, son écoute et sa grande disponibilité en ont fait un homme très apprécié de ses concitoyens et de ses anciens collègues au fil des ans.

«Nous nous souviendrons de lui comme d’un homme de coeur, qui plaçait le bien-être de sa famille, de ses collègues et de ses concitoyens au centre de toutes ses actions. Son départ laisse un grand vide, mais son exemple lui survivra et inspirera les prochaines générations», a témoigné le cabinet du maire Alan DeSousa dans un communiqué.

L’homme de 85 ans laisse dans le deuil son épouse Raymonde et ses enfants, Gilles, Thierry, ainsi que Jacques, qui a suivi ses traces comme conseiller d’arrondissement.

Les détails des funérailles restent à être déterminés.

Articles similaires