Saint-Laurent

Le prix de l’essence cause des maux de tête aux entreprises

L'entreprise Y Kombucha diminue sa marge de profits
Valérie Plante visite l'usine de Y Kombucha dans Saint-Laurent. Photo: Archives Métro

Après que les entreprises de Saint-Laurent ont dû s’adapter au cours des deux dernières années en raison de la pandémie, voilà que la hausse des prix de l’essence leur cause de nouveaux maux de tête.

Les frais liés au transport ont augmenté dans l’ensemble des entreprises au cours des derniers mois en raison de l’augmentation du prix de l’essence.

Alors que certaines décident d’augmenter leurs prix, d’autres ont pris la décision de diminuer leur marge de profit.

«Ceux qui peuvent se permettre de couper dans leurs profits sont souvent ceux qui ont de grosses marges ou ceux qui sont dans l’industrie alimentaire notamment», explique la commissaire à l’exportation pour Excellence industrielle Saint-Laurent, Lydia Cappelli.

C’est le cas de l’entreprise Y Kombucha, qui a pris la décision de ne pas augmenter ses prix pour l’instant. Cependant, si la situation en venait à perdurer, elle serait contrainte de le faire.

Ses fournisseurs ont augmenté leurs prix de 5 à 14% dans les trois derniers mois. «On n’a pas encore pris de décision, mais on voit qu’il y a un impact direct, avance l’associée Alexandra Roy. On attend de voir comment les choses avancent. Secrètement, on espère vraiment que la hausse sera de courte durée.»

Demande présente

Pour les entreprises de logistique de transport, comme Transport Saint-Laurent, qui livre et installe des meubles, la hausse se fait bel et bien sentir.

Le propriétaire, Kent Bheekoo, a dû revoir à la hausse certains contrats avec des magasins pour lesquels il effectue la livraison.

«Le prix du pétrole a augmenté tellement vite qu’il a fallu que je renégocie des ententes, indique-t-il. Mais la demande est toujours aussi grande dans notre domaine, donc on arrive facilement à trouver des terrains d’entente avec les détaillants.»

Il ne cache cependant pas le fait que ce sont les consommateurs qui risquent de payer la facture de cette hausse. «À un certain moment, les entreprises devront trouver un moyen de récupérer les pertes liées à l’augmentation des coûts de transport, dit-il. On saura seulement à long terme à quel point les coûts des produits augmenteront.»

Maillage local

Une des solutions proposées par Excellence industrielle Saint-Laurent pour remédier à la hausse des coûts de transport est le maillage d’entreprises à l’échelle locale.

Plutôt que de faire affaire avec un fournisseur venant de l’extérieur du pays pour des matières premières, le recours aux entreprises situées à une distance plus courte pourrait atténuer l’impact de la hausse des prix de transport.

«On a d’ailleurs déjà commencé à faire ça, explique Mme Cappelli. C’est certain que les prix sont différents entre un fournisseur à grande échelle et une petite entreprise locale, mais la hausse des prix en transport rend ces collaborations plus attrayantes.»

Du côté de Y Kombucha, cette solution ne fonctionne pas, étant donné la spécificité des matières premières qui composent ses produits. L’entreprise évalue d’autres possibilités.

«On fait déjà ce maillage, notamment avec notre houblon, qu’on achetait aux États-Unis et qu’on se procure maintenant à Laval, explique Mme Roy. On regarde peut-être pour acheter nos matières premières en plus grande quantité, mais là encore ça génère d’autres problèmes. Donc on en est encore au stade d’exploration de solutions.»

On en saura ainsi davantage sur les impacts que la hausse des prix du transport aura au courant des prochains mois, tant sur les entreprises que sur la facture des consommateurs.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet