Saint-Laurent

Urban science brass band: le hip-hop en format parade orchestrale

Le Urban science brass band.
Le Urban science brass band. Photo: Gracieuseté - Manikmati Photography

Un groupe de musiciens montréalais s’est donné comme mission de propager la bonne humeur en reprenant des chansons hip-hop et en les interprétant avec des instruments de la famille des cuivres lors de parades dans la rue. Il s’agit d’Urban Science Brass Band.

Même si le groupe n’a jamais fait paraître d’album, saxophonistes, tubistes, danseurs, chanteurs, trompettistes et batteurs sillonnent depuis plusieurs années les quartiers de Montréal et connaissent du succès grâce au bouche-à-oreille.

Leur concept est de performer du rap et du hip-hop avec des instruments habituellement associés au jazz. C’est le chef d’orchestre Vincent Stephen-Ong qui en a eu l’idée en 2016 alors qu’il participait à une séance musicale improvisée.

«J’ai proposé au propriétaire du bar où on jouait de faire une fanfare hip-hop plutôt que jazz, le temps d’une soirée, explique-t-il. On l’a fait à quatre musiciens et ça s’est tellement bien passé qu’on s’est dit qu’il fallait prendre cette idée au sérieux et aller encore plus loin.»

Aujourd’hui, le groupe fait des prestations presque uniquement à l’extérieur, dans la rue et dans une ambiance de parade. L’idée est notamment de rappeler les origines du hip-hop.

«On veut apporter le spectacle aux gens en créant une ambiance festive partout où on va, continue-t-il. C’est un peu comme ça que le hip-hop a débuté avec les block party où les artistes amenaient un système de son au coin d’une rue et se donnaient en spectacle spontanément.»

Retour à Saint-Laurent

Le Urban Science Brass Band sera de passage à la place Rodolphe-Rousseau le 15 juillet dans le cadre de la programmation estivale de l’Arrondissement. Il s’agira d’un retour aux sources pour le chef d’orchestre ainsi que plusieurs membres du groupe qui ont étudié au collège Vanier et au cégep de Saint-Laurent.

«C’est toujours plaisant de jouer à un endroit qu’on connaît bien, parce que ça nous permet de le voir comme on ne l’a jamais vu, explique M. Stephen-Ong. On voit des têtes curieuses qui sortent des fenêtres et plus de gens que d’habitude sur les trottoirs.»

Une douzaine de musiciens seront présents lors de cet événement. «On a hâte de faire la fête avec les gens, continue-t-il. C’est vraiment un événement pour tout le monde.»

Avenir

Étant maintenant un habitué du Festival de jazz et de plus en plus connu à Montréal, le Urban Science Brass Band aimerait sortir un album de chansons originales dans les prochaines années.

«On a beaucoup travaillé sur nos chansons ces derniers temps, donc le prochain défi sera de mettre ça en commun et de sortir l’album», avance le saxophoniste.

D’ici là, le groupe se donnera en spectacle à plusieurs reprises à plusieurs endroits de Montréal, dont Rosemont le 13 juillet et Saint-Laurent le 15 juillet.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet