Saint-Léonard

Des parents s’unissent pour sauver des terrains de soccer

Photo: Isabelle Bergeron/TC Media
audreygauthier1 - TC Media

La politique du baseball de Denis Coderre fait des mécontents à Saint-Léonard. Des parents ont déposé une pétition de plus de 1000 noms pour sauver des terrains de soccer qui doivent être rasés pour faire place à des losanges de baseball.

Dans le cadre de son plan de réaménagement du parc Giuseppe-Garibaldi, l’administration locale a planifié la conversion des deux surfaces de soccer en deux terrains de baseball, l’un naturel et l’autre synthétique.

Le projet coûtera 3,2 M$, payés par la ville-centre et le gouvernement du Québec, et s’inscrit dans le Plan d’action baseball de Montréal 2015-2025 annoncé par le maire Denis Coderre au printemps.

Mais, la décision ne plaît pas aux voisins du secteur.

«Le terrain [de soccer]est déjà très achalandé. Les enfants attendent leur tour pour pouvoir jouer ensemble. Pourquoi leur donner un terrain au détriment d’une surface déjà utilisée», demande Abdel Bouloudene, l’un des signataires de la pétition.

Cette dernière a été déposée lors d’une séance du conseil d’arrondissement en juillet.

«Personne n’a entendu parler de cette décision. Personne ne nous a consultés» Samir Liani, l’un des signataires de la pétition.

«Quand je faisais circuler la pétition dans le parc et auprès des riverains, il y avait beaucoup d’opposition [au plan de réaménagement]. Ça nous concerne de près, mais l’arrondissement n’a pas consulté les voisins du parc Giuseppe-Garibaldi», affirme Abdelali Baka, l’auteur de la requête.

Bien qu’ils souhaitent préserver les deux terrains de soccer, les signataires se contenteraient de sauver celui situé à l’angle des rues La Dauversière et Liénart, un aménagement à vocation libre qui ne sert pas aux ligues organisées.

«Pourquoi nous priver d’un terrain de soccer qui nous est acquis et nous obliger à aller jouer ailleurs. À Saint-Léonard, tout le monde respire le soccer. Je n’ai rien contre le baseball, mais les Léonardois ont soif de soccer», plaide M. Baka.

Le baseball en pleine croissance
Pourtant, les besoins en matière de terrains de baseball sont criants à Saint-Léonard, où le club local vit une croissance marquée. Le nombre de membres est passé de 50 à près de 600 en sept ans. Actuellement, ces joueurs n’ont accès qu’à trois terrains dans l’arrondissement.

Le manque d’installations limite le nombre d’inscription à l’association, qui a dû démarrer une liste d’attente pour la saison estivale. L’arrivée d’un nouveau terrain de balle permettrait d’augmenter le nombre d’équipes à plus de 24, selon Baseball Saint-Léonard.

Du côté de l’arrondissement, on fait savoir que les résidents du secteur ont été sondés afin de connaître les lacunes du parc et les besoins de ses utilisateurs. On ajoute qu’une consultation publique a été tenue et que des discussions avec les organisations sportives et communautaires ont eu lieu avant l’élaboration des plans.

Le maire de l’arrondissement, Michel Bissonnet, a annoncé qu’il rencontrerait les parents au cours des prochaines semaines, avec son équipe de direction.

«Nous allons les rencontrer pour leur expliquer le projet, notamment que le terrain synthétique peut servir pour plusieurs sports, dont le soccer. Je crois qu’après la rencontre, ils seront rassurés et contents», souligne Nathalie Hébert, directrice par intérim des loisirs, de la culture et des communications.

Les travaux de conversion devraient débuter au cours de l’automne pour le terrain de baseball naturel. La surface synthétique serait construite en 2017.

Baseball
Le club de baseball de Saint-Léonard possède près de 600 inscrits annuellement et jouent aux parcs Pie-XII, Hébert et Ladauversière.

Soccer
Le club de soccer de Saint-Léonard a 1729 membres qui utilisent les terrains aux parcs Giuseppe-Garibaldi, Ladauversière, Laurier-Macdonald, Hébert, Delorme, Central, Luigi-Pirandello, Coubertin, Pie-XII et Ferland.

Articles récents du même sujet