Saint-Léonard

Un espace inauguré pour les jeunes adultes dans Saint-Léonard

Un espace inauguré pour les jeunes adultes dans Saint-Léonard
Photo: Félix Lacerte-GauthierLa directrice d’Horizon Carrière Lina Raffoul (à droite), en compagnie de l’équipe d’intervenants de La Zone. Derrière eux, la murale a été l’un des premiers projets réalisés par les jeunes de l’endroit.

Horizon Carrière et YMCA du Québec conviaient jeudi soir les résidents de l’arrondissement à l’inauguration du local de La Zone, un espace dédié aux jeunes de 16 à 30 ans du Quartier.

Des ballons flottant dans les airs, de la musique jouant en arrière-fond, une foule nombreuse. L’ambiance était définitivement aux célébrations. Larme à l’œil, visiblement émue par la tournure de la soirée, la directrice du centre Horizon Carrière, Lina Raffoul, était particulièrement fière. « Pour moi, c’est un rêve réalisé ! Ça fait depuis 2011 que j’y travaille, révèle-t-elle. On n’avait pas de budget pour le faire, on a pris dans nos réserves pour payer le loyer. C’était un gros pari, et de voir ça aujourd’hui, ça montre qu’on a réussi ! »

Auparavant située sur Jarry, dans un local qu’elle partageait avec La Maison des jeunes Le Zénith, La Zone a pris possession de son nouvel emplacement en octobre, grâce à un partenariat entre Horizon Carrière et les YMCA du Québec. Ce premier s’occupe principalement de l’aspect psychosocial alors que l’aspect ludique est surtout laissé à ce dernier.

« Lorsqu’on a pris possession du local, tout était blanc, on aurait dit un hôpital, s’esclaffe l’intervenante jeunesse au YMCA du Québec, Noémie Omotuenmhen. On voulait que les jeunes puissent s’approprier l’endroit, qu’ils sentent que ça les représente, avant de le présenter officiellement pour l’inauguration. » Selon elle, la période entre l’ouverture et l’inauguration a également permis aux deux organismes d’apprendre à travailler ensemble et à bâtir une relation avec les jeunes fréquentant l’endroit. « C’est vraiment une fête ce soir, s’exclame-t-elle. C’est bien aussi pour les jeunes qui peuvent rencontrer les personnes qui sont au-dessus de nous. »

Adler était visiblement heureux. Il fréquente La Zone depuis 2 ans, après y avoir été entraîné par un ami. « Enfin ! C’est officiel, s’exclame-t-il. Pour moi, c’est une deuxième famille. Je peux y venir quand j’ai des problèmes, et je me sens compris. »

Son ami Mohamed abonde dans le même sens. Lui aussi a commencé à y aller deux ans auparavant. « Je suis fier de pouvoir montrer nos projets, lance-t-il. Pour la suite, on est en évolution constante. J’aimerais faire découvrir ce que nous faisons aux résidents de Saint-Léonard. »

Intervenir dans le plaisir
La Zone est d’abord née pour combler un manque chez les jeunes adultes. « Plusieurs nous disaient qu’ils souhaitaient avoir une place, mais qui ne serait pas La Maison des jeunes, parce qu’ils étaient rendus plus vieux », se rappelle Mme Raffoul.

Elle explique que l’association entre Horizon Carrière et les YMCA du Québec correspondaient à une volonté commune de développer un nouveau lieu de rencontre pour les jeunes du quartier. « On a en commun l’objectif d’amener les jeunes à s’impliquer dans leur communauté et d’être des acteurs-citoyens, résume-t-elle. On a travaillé le reste autour de cette partie, mais ça a quand même pris du temps avant qu’on puisse définir notre structure ensemble. »

Pour Mme Omotuenmhen, les deux organismes se complètent très bien. Elle explique que les liens que les intervenants développent auprès des jeunes à travers des activités ludiques leur permettent par la suite d’échanger autour de problématique plus sérieuse.

« Au début, on était un peu insécure et inquiet, admet Mme Raffoul. L’emplacement nous coûte très cher, mais le conseil d’administration a embarqué à 100%, même si on n’avait pas de financement. » Après tous ses efforts, elle est bien heureuse du résultat. « Comme diraient les jeunes, je “tripe” ! »

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *