Un parc de Saint-Léonard en lice pour un concours

Un parc de Saint-Léonard en lice pour un concours
Photo: Félix Lacerte-GauthierPôle d'activités à Saint-Léonard, le parc parc Wilfrid-Bastien est en compétition pour être désigné comme Coup de cœur

Façon de célébrer l’héritage de la métropole, Montréal lance son concours Opération Patrimoine. Saint-Léonard n’y est pas en reste alors que l’un de ses parcs y est en nomination.

Noyaux de nombreuses activités se déroulant à Saint-Léonard, le parc Wilfrid-Bastien et la maison Joseph-Gagnon ont été choisis parmi les candidats. Au total, huit espaces publics situés sur l’île sont en lice pour devenir le « lieu Coup de cœur » où se tiendra la quatrième édition de la journée du patrimoine l’an prochain.

« On est vraiment fier que Saint-Léonard soit considéré pour son parc, s’exclame le maire de l’arrondissement, Michel Bissonnet. C’est un endroit qui fait le pont entre le passé de Saint-Léonard et son présent. » Il explique que la candidature peut également s’inscrire dans le cadre du plan stratégique de son arrondissement.

Les résidents de Montréal peuvent voter pour leur endroit préféré en se dirigeant sur le site internet d’Opération patrimoine, créé par la Ville et Héritage Montréal.

« L’objectif est d’intéresser les citoyens à cet enjeu et de leur faire découvrir les particularités que l’on retrouve dans leur quartier », souligne Robert Turgeon, directeur général d’Héritage Montréal.

Cette année la journée Patrimoine en fête aura lieu le samedi 25 mai, au pavillon d’accueil du Parcours Gouin dans Ahuntsic-Cartierville. À cette occasion, il sera possible de prendre part à des visites, ateliers et conférences, à propos de l’influence du contexte naturel et paysager sur le développement urbain dans ce secteur.

De plus, L’Opération patrimoine Montréal (OPM) propose plusieurs activités valorisant l’architecture, les paysages, l’archéologie, les savoir-faire dans toute la métropole.

« L’initiative a été lancée en 1991 pour reconnaître les bonnes pratiques des propriétaires de lieux comportant une certaine valeur, ainsi que les artisans et organismes d’ici. La plupart de ces bâtiments lauréats ne sont pas classés (par le ministère de la Culture et des Communications), mais possèdent des éléments distincts », indique M. Turgeon.

Dans le cadre de cet événement, les citoyens peuvent proposer jusqu’au 14 juin des lieux, projets, personnes et organismes qui « contribuent à la richesse et à la diversité de l’identité montréalaise. »

On aimerait bien être choisi, admet candidement M. Bissonnet. Je crois que nous offrons un endroit exceptionnel pour cette activité. On invite tous nos citoyens à venir voter afin que nous puissions être sélectionnés.

Selon un sondage mené par Héritage Montréal auprès de 525 répondants de la région métropolitaine en 2018, la valorisation et la protection du patrimoine se placent au quatrième rang des priorités pour les résidents de la ville. L’enjeu brûlant de l’environnement se situe en tête de peloton, suivi par la mobilité et le maintien des festivals gratuits.

Avec la collaboration de Emmanuel Delacour