Repenser le cœur de Saint-Léonard

Repenser le cœur de Saint-Léonard
Photo: Félix Lacerte-GauthierL’arrondissement de Saint-Léonard veut repenser les aménagements situés dans son pôle civique d’une manière globale, plutôt qu’individuellement.

Afin de repenser son pôle civique et culturel, l’arrondissement de Saint-Léonard vient d’octroyer un contrat de 45 000 $ à l’Atelier Urbain, qui réalisera un plan directeur d’aménagement pour le secteur au carrefour de la bibliothèque et du Centre Leonardo Da Vinci.

Le projet s’inscrit dans le cadre de travaux de rénovation qui étaient déjà prévus à la bibliothèque. Plutôt que de prendre ceux-ci de façons isolées, l’arrondissement souhaite leur donner un cadre plus global. « On souhaite que le projet s’inscrive dans une vision plus large de l’aménagement, et qui va au-delà du simple périmètre de la bibliothèque, révèle le maire de l’arrondissement, Michel Bissonnet. On prend les devants afin de travailler en amont. »

Concrètement, cela signifie que les travaux à la bibliothèque s’arrimeront aux autres infrastructures environnantes comprises dans ce qui constitue le pôle civique. Situé sur le boulevard Lacordaire, entre la rue des Gallets et le boulevard Robert, celui-ci comprend notamment le Centre Leonardo Da Vinci, la mairie, le parc Wilfrid-Batien et le complexe aquatique.

« Il faut vraiment le voir comme un tout inséré dans un milieu, ajoute la directrice de l’aménagement urbain et des services aux entreprises à l’arrondissement, Johanne Couture. Le plan directeur sera important pour voir une insertion harmonieuse du projet dans l’environnement. »

À cet effet, elle indique que l’arrondissement ira au-delà de l’architecture de l’endroit et pensera aussi à la façon dont les déplacements pourront s’y faire, tant en voiture que de manière active ou en transport en commun. Les changements auront possiblement une incidence également sur la fonctionnalité du site, alors que l’arrondissement compte y offrir de nouveaux services.

À l’automne, l’arrondissement prévoit lancer une vaste consultation afin de recueillir les commentaires de ses résidents et des usagers du pôle sur ces changements. Par la suite, vers février 2020, le résultat de ces discussions ainsi que les prochaines étapes du projet devraient être dévoilés. C’est à partir de ce moment qu’il sera possible de savoir de quelle façon s’articulera la vision de l’arrondissement sur les changements qu’elle souhaite apporter à ces infrastructures.