Saint-Léonard

Un mini-marathon pour rassembler à Saint-Léonard

Un mini-marathon pour rassembler à Saint-Léonard
Photo: Julien Ducharme | CourtoisieBeverley Jacques et James-Alvin Germain coorganisent le mini-marathon.

La Force Track Team, club d’athlétisme de Saint-Léonard, proposera un mini-marathon aux résidents de l’arrondissement le 26 octobre prochain. Ses organisateurs espèrent que ce sera le début d’une nouvelle tradition.

« Je me souviens plus jeune, je courais au marathon Yoplait à Saint-Léonard. Ça m’a vraiment marqué comme expérience, confie Beverley Jacques, coorganisateur de l’événement. En cofondant le club d’athlétisme, je voulais ramener ce genre d’activités à Saint-Léonard. »

Deux parcours seront proposés pour l’événement, d’une distance d’un et de 2,25 kilomètres. Des épreuves de 5 et 10 km seront également proposées, à travers lesquels les participants réaliseront plusieurs boucles de ce dernier trajet.

« C’était plus simple, et ça évitera de devoir fermer des rues, explique M. Jacques. Éventuellement, j’aimerais faire une course qui se terminerait sur la scène du parc Wilfrid-Bastien. »

« On veut aussi tâter le terrain, ajoute James-Alvin Germain, le président de la Force Track Team. On veut voir comment les choses vont fonctionner au niveau logistique pour ce premier événement. »

Plusieurs commanditaires se sont joints à l’événement, qui est également sanctionné par la Fédération québécoise d’athlétisme. Grâce à l’un d’eux, les dossards utilisés par les coureurs seront équipés de capteurs électroniques, permettant aux participants de connaître leur temps avec précision.

« Les marathons sont habituellement grands, ça peut faire peur. On l’a appelé le mini-marathon pour ne pas intimider personne et encourager la participation », souligne M. Jacques. Il espère d’ailleurs que l’événement permettra de rapprocher les différentes communautés de Saint-Léonard.

« On veut permettre aux gens d’avoir un événement qui est accessible, qu’ils pourront faire en famille, conclut M. Germain. On souhaite que le mini-marathon puisse grandir à Saint-Léonard et y amener des gens. »