Saint-Léonard
15:26 29 mai 2020 | mise à jour le: 29 mai 2020 à 15:55 temps de lecture: 2 minutes

Des bons alimentaires pour aider à Saint-Léonard

Des bons alimentaires pour aider à Saint-Léonard
Photo: Félix Lacerte-GauthierLa conseillère d’arrondissement Lili-Anne Tremblay et Pierre Fritzner, responsable de l’ADMCN, vont distribuer des sacs contenant des bons échangeables dans les épiceries.

La conseillère d’arrondissement Lili-Anne Tremblay a reçu un don de 1200 $ de l’Agence de développement durable de Montréal Centre-Nord (ADMCN). Avec le montant, elle offrira une aide alimentaire à ceux en ayant besoin.

Elle a choisi de séparer le montant en deux. Avec 800 $, elle a acheté des bons de 25$ dans les épiceries. Elle remettra elle-même ces bons en fonction du nombre de personnes dans les ménages qu’elle visitera.

« J’ai regardé en dehors des banques alimentaires. Il y a des gens qui, par fierté, ont honte d’aller demander de l’aide, rappelle Mme Tremblay. À travers mon réseau, on m’a suggéré des personnes qui en auraient besoin, et je vais faire le premier pas pour elles. »

La conseillère espère que son geste pourra les inciter à aller chercher de l’aide dans le futur, et elle compte leur fournir toutes les informations et coordonnées sur les différentes ressources disponibles.

« Je veux qu’ils réalisent que les services communautaires sont là pour créer des ponts », ajoute Mme Tremblay.

La conseillère a fait le choix d’offrir le reste du montant, soit 400$, au Café Deuxième Chance, situé sur la rue Jean-Talon. Elle souligne que les valeurs de l’endroit correspondent à ce pour quoi on lui a remis l’argent. « Au quotidien, ils accueillent et offrent à manger gratuitement à des personnes qui n’ont rien », explique-t-elle.

« Ça peut définitivement nous aider. Malgré qu’on était fermé, je préparais quand même des sacs de denrées pour certaines personnes à proximité qui en avaient besoin », révèle Carole Bouchard, coresponsable de l’endroit.

Les fonds proviennent de l’ADMCN, qui avait précédemment reçu une importante subvention.

« Nous avions reçu 20 000 $ de la fondation Food Rescue à Toronto. On a décidé de partager le montant avec d’autres organismes. On a donc discuté avec Lili-Anne Tremblay pour voir avec elle quels sont les besoins les plus urgents à Saint-Léonard. », explique Pierre Fritzer, qui représente l’organisme.

Ce dernier et la conseillère vont en outre distribuer 500 masques dans l’arrondissement, en priorités aux différents clubs de l’âge d’or présent sur le territoire. « L’important est de cibler les gens qui sont plus vulnérables », indique Mme Tremblay.

Articles similaires