Saint-Léonard
18:17 11 août 2015 | mise à jour le: 11 août 2015 à 18:20 Temps de lecture: 4 minutes

Vol aux Jeux de la rue: des équipes exclues de la finale

Vol aux Jeux de la rue: des équipes exclues de la finale
Photo: Jeux de la rue Saint-Léonard

Les trois équipes de soccer de Saint-Léonard ne seront pas de la finale inter-arrondissement des Jeux de la rue mercredi après-midi. Une «mesure punitive», selon le comité organisateur, qui a constaté le vol d’équipement audio lors de la finale locale où s’affrontaient les équipes de l’arrondissement.

À la fin des festivités entourant les tournois sportifs des Jeux de la rue de Saint-Léonard au parc Delorme, le 11 juillet, les responsables de la maison des jeunes Le Zénith ont rapporté le vol de haut-parleurs d’une valeur de 2000 $.

Les responsables de la maison des jeunes, qui croient pouvoir attribuer le vol à des joueurs de leurs équipes, ont publié un message sur la page Facebook des Jeux de la rue de Saint-Léonard: des «mesures punitives» décidées par le comité organisateur empêcheront les équipes de soccer amateur du quartier de participer à la finale inter-arrondissement à Montréal-Nord le 12 août.

«Si vous voulez lever la sanction, contactez-nous afin que l’on récupère le Speaker (système audi), le micro et le reste. Nous ne voulons pas de noms juste l’équipement livré à la MDJ de St-Léonard. Merci et #pas_de_beef. Retournez le stock et on oublie l’épisode», écrivent les organisateur sur la page, le 28 juillet.

Si le matériel n’est pas livré à la maison des jeunes, située sur la rue Jarry, les équipes de soccer seront privées durant deux ans de participation à la grande finale. Cette année, 26 jeunes répartis dans trois équipes subissent cette conséquence.

«Il faut qu’il y ait une punition pour les actions qui ont été commises, justifie la coordonatrice de la maison des jeunes, Sabrina Abdeddaim. C’est sûr que les jeunes savent [de qui il s’agit].»

Beverley Jacques, directeur général du Club Basketball Saint-Léonard, est du même avis. «Ils savent, mais personne ne s’avance, personne n’en parle. La conséquence, c’est un moyen de pression.»

Du côté du poste de police de quartier 42, on indique qu’aucune enquête n’est en cours pour retrouver l’équipement, puisqu’aucun suspect ni témoin n’apparaissent au rapport.

Aux yeux du directeur du Club Basketball, cet incident est très néfaste pour la maison des jeunes le Zénith. «L’image de la maison des jeunes, on veut justement l’améliorer, pour que les gens comprennent que c’est un refuge», rappelle-t-il.

Jacques affirme que les commerçants autour du parc ont également été dérangés par des flâneurs. «On va prendre des mesures l’année prochaine. Les commerçants vont être avertis qu’il y a un évènement.»

Un tournoi réussi
L’évènement qui s’est déroulé au parc Delorme rassemblait les familles des joueurs, des élus municipaux, des candidats aux élections fédérales et d’autres partenaires.

«C’était la première fois que notre finale avait lieu au parc Delorme, indique M. Jacques. On a fait les choses un peu différemment, il y avait la caravane des jeux de la rue, près de 300 personnes dans le parc, des jeux gonflables.»

Jacques affirme que les haut-parleurs étaient là jusqu’à la fin de l’évènement.

«Le bon côté de l’histoire, c’est qu’on a rejoint beaucoup de gens, insiste-t-il. Le basketball, ça a été un happening pour Saint-Léonard. Pour le soccer c’est désolant, il va y avoir des conséquences.»

Les Jeux de la rue rassemblent des jeunes de 12 à 24 ans dans plusieurs arrondissements de Montréal lors de compétitions sportives amicales, d’activités d’animation et de concours d’habileté. Selon le site Internet de l’organisation, 3000 jeunes montréalais ont participé aux Jeux de la rue en 2013.

­­

Articles similaires