Saint-Léonard
14:37 23 août 2015 | mise à jour le: 23 août 2015 à 14:39 Temps de lecture: 3 minutes

Jean-Talon Est: une fête familiale pour faire mousser la vente trottoir

Jean-Talon Est: une fête familiale pour faire mousser la vente trottoir
Photo: TC Media/Catherine Paquette

Fermée à la circulation, la rue Dollier au sud de Jean-Talon s’est transformée en lieu de fête le samedi 22 août, à l’occasion de la deuxième vente trottoir estivale organisée par la société de développement commercial (SDC) Jean-Talon Est.

Les animateurs clownesques, les ballons et différents jeux ont réuni des dizaines de familles, le temps d’un après-midi, à proximité des tentes et des tables de commerçants prenant part à la vente trottoir.

Du 17 au 22 août, plus de 30 boutiques ont affiché leurs promotions et vendu quelques produits à l’extérieur.

«C’est difficile de faire une vente trottoir entre le boulevard Viau et la rue Valdombre parce que les commerces sont espacés. Mais, de faire une activité familiale, ça attire les gens et ça leur fait découvrir Jean-Talon Est», explique le président de la SDC, Paul Micheletti.

Pour l’occasion, le président, aussi directeur du magasin Ici Sport, a choisi d’offrir une réduction de prix de 10% à ses clients et des coupons de tirage pour un bâton de hockey.

«Il faut utiliser l’activité pour créer un événement dans son commerce autour de l’activité, croit-il. Comme ça, c’est certain que ça aide à apporter une nouvelle clientèle sur la rue.»

Selon lui, le commerçant qui n’a rien à vendre à l’extérieur lors de cette journée devrait trouver un moyen original d’attirer de nouveaux clients qui participent à l’activité familiale.

Moins d’offres spéciales qu’en juin
Les commerçants de l’artère ont participé en moins grand nombre que lors de la vente trottoir du mois de juin, où 48 boutiques offraient des rabais et avaient des tables à l’extérieur.

«C’est plus difficile avec les vacances, affirme Paul Micheletti. Mais au mois d’août, c’est la fin de l’été et il y a tout de même une hausse de la consommation.»

La tâche de recrutement de la SDC était plus ardue compte tenu de l’absence des nombreux propriétaires de magasin lors des vacances estivales, fait-il savoir.

Hausse de l’achalandage
Jason Albanese, responsable de la vente trottoir du Club Uomo, où l’on vend des complets pour hommes, affirme avoir servi davantage de clients grâce à la tente installée devant la boutique.

«Il faut la tente, pour que les gens voient vraiment qu’il y a quelque chose devant le commerce», constate-t-il.

La soirée de jeudi a selon lui été la plus occupée, malgré la chaleur.Micheletti, quant à lui, affirme avoir vu un plus grand nombre de voitures stationnées sur Jean-Talon Est le 22 août que lors d’un «samedi normal».

Articles similaires