Saint-Léonard
16:35 4 mars 2016 | mise à jour le: 4 mars 2016 à 16:35 temps de lecture: 3 minutes

Place Viau, la moitié de ses locaux toujours à louer

Place Viau, la moitié de ses locaux toujours à louer
Photo: Audrey Gauthier/TC Media

Plus de deux ans après son ouverture, la Place Viau peine encore à louer ses locaux. Près d’une dizaine d’espaces sont toujours vides, soit un taux d’inoccupation d’environ 50%, une statistique préoccupante selon un spécialiste du Commerce.

Inauguré en grande pompe, le seul centre commercial majeur de Saint-Léonard a attiré des bannières comme Walmart et Marshall’s. Mais depuis, les locataires se font rares. Sur les 20 espaces existants, seuls, 10 sont loués. Un problème selon Jacques Nantel, professeur en marketing au HEC et spécialiste du Commerce.

«Un centre commercial ne peut pas avoir 20% de ses locaux vides. Des espaces non loués, c’est très mauvais. Si la moitié d’un centre commercial est vide, la masse de clients et le rayon d’achalandage en sont diminués», explique M. Nantel.

Les commerçants de la Place Viau, eux, sont inquiets.

«C’est très décevant de voir autant de locaux vides. S’ils étaient tous occupés, nous pourrions augmenter grandement notre clientèle et nos ventes», affirme Éric Lucas, gérant du Dolorama, qui a ouvert à la Place Viau en décembre dernier.

«Les locaux vides ont un impact sur notre achalandage, surtout pour nous, car nous sommes le seul magasin ouvert dans notre section. Nous avons besoin de nouveaux commerces», ajoute Samia Daou, une employée de La Vue Dépôt, ouvert en novembre 2015.

Lors du passage de TC Media, plus de 400 places de stationnement étaient inutilisées à la Place Viau.
Lors du passage de TC Media, plus de 400 places de stationnement étaient inutilisées à la Place Viau.

Le manque de nouvelles du propriétaire de la Place Viau, First capital realty Inc., sur le portrait des locations déçoit plusieurs commerçants. La compagnie immobilière a refusé de répondre à nos questions.

Pas unique à Saint-Léonard

La situation vécue par la Place Viau n’est pas unique. «La crise économique de 2009 a eu un impact sur la consommation des ménages et elle est en faible croissance depuis. De plus, le commerce électronique nuit également aux centres commerciaux», M. Nantel.

De nombreux détaillants, dont Target, ont été forcés à fermer leur entreprise au cours des dernières années ou à diminuer leur nombre de points de service.

«Les commerçants doivent voler la clientèle des autres pour faire des ventes. Pour y arriver, ils doivent se démarquer, en offrant une meilleure expérience aux clients ou en étant plus beaux que les autres. C’est la même chose pour les centres commerciaux», indique M. Nantel.

Devant faire compétition à la Place Versailles et aux Galeries d’Anjou, situé respectivement à 5,9 km et 4,9 km de la Place Viau, le promoteur aura une difficulté à y louer ses locaux, croit M. Nantel.

Lueur d’espoir
Malgré la situation économique difficile, le spécialiste en commerce affirme qu’il y a toujours lieu d’espérer.

«Avec 170 milliards de ventes par année au Canada, il y a une lueur d’espoir pour les commerçants», lance-t-il.

Selon M. Nantel, une combinaison de commerçants offrant divers produits et une signature du lieu qui bonifie l’expérience client, telle que l’environnement ou l’aménagement du centre, pourraient permettre d’augmenter l’achalandage et ainsi diminuer le taux d’inoccupation des développements commerciaux.

Local loué?
Un local de la Place Viau annonce l’arrivée d’un Subway. Toutefois, l’espace en question est toujours vide, et ce, depuis près d’une année, estiment les commerçants. Nous avons tenté de joindre Subway, mais sans succès.

Articles similaires