Saint-Léonard
16:56 16 mai 2016 | mise à jour le: 16 mai 2016 à 16:56 temps de lecture: 3 minutes

La biblio de Saint-Léonard souffle ses 50 bougies

La biblio de Saint-Léonard souffle ses 50 bougies
Photo: Sarah Laou/TC Media

Le 16 mai 1966, la bibliothèque de Saint-Léonard ouvrait ses portes au public. Après trois déménagements et plusieurs projets d’agrandissements, elle est aujourd’hui l’une des bibliothèques les plus fréquentées de la Ville de Montréal.

Face à la mairie de l’arrondissement, non loin du Centre culturel Leonardo Da Vinci, la bibliothèque de Saint-Léonard est devenue un incontournable pour la communauté.

Avec 402 502 visiteurs en 2015, l’établissement se classe au deuxième rang des bibliothèques les plus fréquentées de la Ville de Montréal. En outre, sa fréquentation ne cesse de croître; elle aura gagné près de 60 000 visiteurs en quatre ans.

Seule la bibliothèque du Boisé, à Saint-Laurent, a attiré plus de visiteurs [422 802], l’an dernier.

Selon l’arrondissement, ce succès s’explique en partie par le fait que ce lieu a su se renouveler en proposant des activités variées, s’adaptant à ses différentes clientèles et aux nouvelles technologies, comme les prêts de liseuses numériques ou d’iPad.

«C’est un lieu au cœur des habitudes des Léonardoises et des Léonardois. Les membres du conseil d’arrondissement et moi-même en sommes très fiers. Bravo à tous les employés qui, en 50 ans, ont su donner une importance à cette institution dans notre belle communauté, » a fait valoir par communiqué le maire de l’arrondissement, Michel Bissonnet.

Une longue histoire d’amour
Bâtie en 1966, la bibliothèque était d’abord située au 5705, rue Jarry. Pour répondre aux besoins croissants, elle a dû prendre ses quartiers au pavillon Saint-Léonard, situé dans le parc Wilfrid-Bastien, en 1968. C’est à cette période que la section dédiée aux jeunes a été créée, faisant ainsi de la bibliothèque de Saint-Léonard une innovatrice en matière de services jeunesse.

Ce n’est qu’en 1974 que la bibliothèque a emménagé dans l’édifice actuel, situé au 8420 boulevard Lacordaire. Le bâtiment avait alors une superficie de 25 000 pieds carrés.

En 1984, le bâtiment de la bibliothèque a été agrandi de façon à obtenir 60 000 pieds carrés de superficie. Cet ajout a permis, entre autres, de créer la salle d’activités ainsi que la Galerie Port-Maurice.

Le succès de la bibliothèque est en partie le fruit du travail acharné de sa première directrice, Huguette Deschenes. Cette dernière a «travaillé sans relâche afin d’élargir et de diversifier les services offerts», selon le communiqué émis par l’arrondissement.

Elle a, entre autres, «contribué à créer la section d’écoute de documents sonores et les activités d’animation du livre. Elle a également augmenté de façon substantielle les collections de livres.»

Aujourd’hui, la bibliothèque est à nouveau engagée dans un processus de réinvention, notamment en ce qui concerne son rôle de lieu de diffusion de la culture. Un projet en cours d’élaboration prévoit l’ajout d’une salle de spectacle et d’espaces dédiés aux expositions et aux artistes.

Pour ce 50e anniversaire, une programmation spéciale sera proposée du mois de mai au mois de décembre 2016. Plusieurs activités régulières offriront des ateliers sous la thématique de l’histoire de la bibliothèque, alors que de nouvelles activités devraient faire leur apparition pour l’occasion.

Une exposition qui marquera le demi-siècle de la bibliothèque débutera le 16 juin. Elle restera en place jusqu’au samedi 30 juillet.