Saint-Léonard

Les Fées marraines aident de plus en plus d’adolescentes

Photo: Archives TC Media

Cinq ans après ses premiers pas, l’organisme de bienfaisance, les Fées marraines offre maintenant ses services dans plus d’une cinquantaine d’établissements scolaires et centres jeunesse de Montréal.

Ne voulant pas que certaines de ses élèves manquent leur bal de finissant par manque d’argent, Linda Blouin, enseignante à l’établissement scolaire du boulevard Robert, organise une remise de robe à une dizaine d’adolescentes. Aujourd’hui, c’est près de 300 jeunes qui ont pu participer aux festivités clôturant leurs études secondaires.

«La visibilité qu’on a eue au cours des dernières années, dont dans les médias, a été pour nous une porte d’entrée dans les autres établissements scolaires», explique Mme Blouin. L’initiative avait été lancée à l’école Antoine-de-Saint-Exupéry à Saint-Léonard.

Prochaines étapes
Le nombre d’établissements scolaires et d’adolescentes participant au programme ont plus que doublé en un an.

«Le besoin est là pour accepter plus de jeunes. Je ne sais pas encore de combien, mais il y a de la place pour que notre organisme grandisse», affirme Mme Blouin.
L’administration est d’ailleurs en réflexion pour inclure les adolescents dans leur clientèle.

«Notre demande pour la gent masculine est plus rare et elle semble réussir davantage à s’organiser que les filles. De plus, c’est plus compliqué d’ajuster un complet qu’une robe. Toutefois, nous pensons à des façons de développer ce secteur», indique-t-elle.

L’organisme de bienfaisance accepte des robes de bal à l’année et les gens peuvent les déposer à l’école Antoine-de-Saint-Exupéry (5150, boulevard Robert), en semaine, de 8h à 16h, à l’école Antoine-de-Saint-Exupéry.

Articles récents du même sujet