Actualités
10:04 3 décembre 2019

Concert de Noël avec la famille Deschamps

Concert de Noël avec la famille Deschamps
Photo: André ChevrierDes fous de rire surviennent lors du concert Noël chez les Deschamps mettant en vedette, Judi Richards et ses filles Sarah-Émilie et Karine, sur scène.

Plus jeune, l’artiste Judi Richards enviait secrètement l’inoubliable Julie Andrews dans La Mélodie du bonheur qui chantait avec les enfants du Dr Von Trapp. Un classique du cinéma.

Jamais, elle n’aurait pensé qu’un jour, elle serait à son tour sur scène avec ses trois filles Annie, Karine et Sarah-Émilie, des mères de famille dans la trentaine dont deux travaillent à temps plein comme enseignante, et l’autre œuvre dans un service de garde.

L’idée d’un spectacle est née d’un constat émis par ses enfants. «Elles m’ont dit: on aime ça chanter ensemble, mais on a tellement peu de temps», rapporte la chanteuse Judy Richards qui a connu la célébrité avec son ancien groupe Toulouse.

Il y a trois ans, elles ont commencé à préparer un spectacle Noël chez les Deschamps qui a été présenté à trois reprises. Elles ont aussi trouvé le temps d’enregistrer des chansons dont la touchante Bridge Over Trouble Water composée par Simon and Garfunkel. Leur album Héritage comprend aussi deux compositions originales.

Cette année, elles reviennent avec huit spectacles à l’agenda dont le prochain aura lieu le 7 décembre à l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, à Verdun, au profit de l’organisme sans but lucratif, L’Arche, situé dans Ville-Émard.

«Mes filles n’ont pas eu cet amour du public dans leur vie, et aujourd’hui, elles trouvent ça merveilleux», ajoute Judy qui, à 70 ans, déborde d’énergie. «Ce qui est le plus difficile, confie-t-elle en riant, ce sont les talons hauts.»

Traditions

Annie, Sarah Deschamps, Judi Richards, Karine et Yvon Deschamps, le célèbre humoriste québécois. Photo: Gracieuseté – André Chevrier

Durant le spectacle, les Deschamps invitent le public à célébrer la fête de Noël en racontant les anecdotes et évènements marquants de leur famille. Dans la salle, tous fredonnent les classiques indémodables dont Les Anges dans la campagne, Minuit chrétien ou encore Le feu danse dans la cheminée. Les chansons sont parfois en français et parfois en anglais.

Cette grand-maman est ravie de l’évolution constante du spectacle dont la mise en scène est signée Denis Bouchard. Ses cinq petits-enfants se préparent tranquillement à briller sous les feux des projecteurs. Le public peut s’attendre à découvrir un membre de la troisième génération de la famille lors du concert. Une surprise, nous dit-on, qui vaut le déplacement.

Bonne cause

Une partie des fonds du spectacle des Deschamps servira à financer L’Arche. Il manque actuellement 600 000 $ au budget de 1,2 M$.

L’Arche de Montréal accueille en ce moment 25 personnes aux prises avec une déficience intellectuelle dans les cinq foyers du Sud-Ouest. Ici, à l’instar du fondateur Jean Vanier, décédé l’an dernier, on célèbre la différence et la valeur unique de chacun.

Cette cause touche Judy et particulièrement sa fille Karine qui a déjà côtoyé des enfants trisomiques dans le cadre de son travail. Elle garde des souvenirs mémorables de ces gens empreints de sincérité et d’authenticité.

Quand? 7 décembre 2019, 19 heures

Où? Église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs à Verdun.

https://www.jedonneenligne.org/larche-montreal/frm_detail.php?FrmUID=15