Montréal
17:59 29 juillet 2020 | mise à jour le: 29 juillet 2020 à 19:53 temps de lecture: 4 minutes

Des réaménagements urbains suscitent la grogne de commerçants

Des réaménagements urbains suscitent la grogne de commerçants
Photo: Archives | MétroLa rue Notre-Dame Ouest, dans l’arrondissement du Sud-Ouest.

C’est avec surprise que les commerçants de la rue Notre-Dame Ouest ont appris vendredi que la rue serait réaménagée afin de laisser plus d’espace aux piétons et cyclistes. Rares sont ceux qui auraient été consultés avant la mise en place des changements mardi.

Dans cette voie active sécuritaire (VAS) aménagée entre les rues Workman et Vinet, la circulation automobile en direction est sera fermée. Les voies de stationnement des deux côtés de la rue laisseront place à des voies piétonnes. Les changements devraient durer huit semaines.

«Nous souhaitons ainsi permettre à nos résidents et aux Montréalais d’appuyer leurs commerces locaux préférés et de savourer la belle saison, en mettant à leur disposition tout l’espace nécessaire pour conserver la distance sécuritaire avec les autres piétons, mais aussi avec les autres convives, grâce à des terrasses spacieuses», a expliqué le maire de l’arrondissement Benoit Dorais, par voie de communiqué.

La Société de développement commercial Les Quartiers du Canal dit avoir démontré son intérêt envers un tel aménagement aux commerçants concernés dès le mois de mai.

«De nombreuses communications ont été envoyées concernant des projets de terrasses individuelles ou mutualisées ainsi que des propositions d’embellissement pour notre VAS», nous explique par courriel le directeur des relations publiques, Sébastien Ridoin.

Toutefois, plusieurs commerçants ignoraient l’arrivée des mesures avant vendredi. «J’ai l’impression qu’on en contacte quelque-uns, toujours les mêmes, et qu’ils sont avantagés par ces décisions-là. Pourtant, ça nous affecte tous», se désole Sébastien Dunn, de la Drinkerie Ste-Cunégonde.

Droit de parole

En juin, un avis de la Ville de Montréal annonçait aux résidents du secteur que des travaux de réhabilitation d’une conduite d’aqueduc étaient prévus sur la rue entre l’avenue Charlevoix et Atwater, et des entraves étaient à prévoir.

Les travaux ont finalement été reportés afin d’aider les commerçants du secteur. «J’ai l’impression que c’est de la grosse improvisation, conteste M. Dunn. On a posé plusieurs questions à l’arrondissement pour savoir ce qui allait se passer pendant l’été, et on n’a jamais eu de réponses précises.»

Le propriétaire de la Librairie Livresse, située à l’intersection de la rue Lévis, aurait aimé être consulté. «Si tu veux susciter une adhésion à un projet, tu dois consulter tes participants, raisonne Philippe Sarrasin. Je ne sais même pas si les livraisons sont permises sur la rue. Piétonniser, ça demande beaucoup de logistique.»

M. Sarrasin est également propriétaire d’une autre librairie sur la rue Wellington, qui a été piétonnisée il y a quelques semaines. Si le changement s’est avéré profitable à Verdun, il doute que ce le sera le cas cette fois-ci.

«Je n’ai pas l’impression que c’est une rue de magasineurs, lance-t-il. Le trafic est déjà faible dans ce coin-là et on a besoin que les gens viennent pour survivre.»

Stationnement

Mécontents, des commerçants ont tenu une rencontre avec le conseiller municipal Craig Sauvé afin de trouver des solutions au manque de stationnement sur la rue.

«Je pense que c’était une rencontre juste pour limiter les dégâts. Aucune des solutions desquelles nous avons discuté ne s’est concrétisée», raconte le propriétaire de deux boutiques sur la rue, Michael Startulak.

L’un de ses commerces, Beige, vend des meubles. «Les gens ne marchent pas dans la rue en décidant de s’acheter un divan à la dernière minute. Personnellement, je pense que le projet va nuire à mes ventes», s’attriste-t-il.

Les zones de stationnement destinées aux personnes à mobilité réduite ont été délocalisées sur des rues transversales. Des détours sont à prévoir pour les lignes d’autobus 35, 36 et 191. Des espaces de livraison ont aussi été aménagés pour permettre l’approvisionnement des commerces.

Articles similaires