Montréal
14:16 2 décembre 2020 | mise à jour le: 2 décembre 2020 à 14:18 temps de lecture: 2 minutes

Une publication sur un réseau social force la fermeture de l’ÉTS

Une publication sur un réseau social force la fermeture de l’ÉTS
Photo: Mario Beauregard / Métro

L’École de technologie supérieure (ÉTS), située dans Griffintown, a évacué cinq pavillons jusqu’à nouvel ordre, mercredi en début d’après-midi, à la suite d’une possible menace envers l’établissement sur les réseaux sociaux.

«Une menace envers l’ÉTS a été diffusée sur une plate-forme de média social au cours des dernières heures. La situation est prise très au sérieux par l’École, le Bureau de la prévention et de la sécurité et par les autorités policières», a indiqué l’école dans un communiqué envoyé aux étudiants et au personnel.

Mardi, un utilisateur d’un forum de discussion lié à l’ÉTS a publié un statut concernant un de ses amis aux prises avec des idées noires.

«Il n’y a eu aucune menace ou propos envers l’ÉTS ou quelqu’un [de l’école]», confirme Caroline Chèvrefils, relationniste du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Par mesure de précaution, l’établissement assure que la sécurité a été renforcée sur le campus. Pour sa part, le SPVM souligne qu’à l’heure actuelle, il n’y a pas de déploiement policier dans le secteur.

Une enquête a été ouverte afin de localiser la personne ayant des idées noires. Les activités d’enseignement en présentiel prévues cet après-midi et en soirée sont annulées.

 

Articles similaires