Sud-Ouest
15:26 18 mai 2021 | mise à jour le: 18 mai 2021 à 16:26 Temps de lecture: 3 minutes

Une œuvre d’art public à la place des Arrimeurs dans Griffintown

Une œuvre d’art public à la place des Arrimeurs dans Griffintown
Photo: GracieusetéL’œuvre Réciprocité sera installée à la place des Arrimeurs dans Griffintown.

Une nouvelle œuvre d’art public inspirée des caractéristiques du Sud-Ouest verra le jour à la nouvelle place des Arrimeurs dans Griffintown l’année prochaine.

Le nouvel endroit, qui sera à proximité du futur parc Bassin à bois, permettra d’offrir davantage d’espaces verts aux résidents du secteur.

C’est l’artiste montréalaise Marie-Michelle Deschamps qui a remporté le concours du Bureau d’art public de Montréal en avril.

«Je n’ai jamais fait d’art public donc c’était vraiment une belle surprise. J’ai super bien accueilli [la nouvelle]», raconte l’artiste Marie-Michelle Deschamps.

Intitulée Réciprocité, l’œuvre rappelle le côté industriel du canal de Lachine d’antan, qui accueillait de nombreux bateaux qui transportaient de la marchandise près des usines manufacturières.

Patrimoine

Réciprocité comprend trois arches en acier inoxydable et deux objets en bronze. Il s’agit d’une frise suspendue, où on y voit des silhouettes de plantes. Une autre frise au sol, qui rappelle le fruit de l’asclépiade, donne l’impression qu’elle s’est détachée d’une des arches.

Dans le Sud-Ouest, de nombreux bâtiments industriels et résidentiels arborent une arche dans la devanture de leur établissement. Il s’agit d’une des caractéristiques du patrimoine local qui a inspiré l’artiste dans la conception de l’œuvre.

L’artiste souhaitait créer certains liens avec la renaissance de la nature afin de l’appliquer à l’essor que vit Griffintown depuis quelques années.

Pour ce faire, elle a consulté l’herbier du botaniste Andrew Fernando Holmes afin d’en apprendre davantage sur les espèces de plantes qui ont poussé près de la place des Arrimeurs.

Afin de permettre un bon entretien et d’empêcher la peinture de coller, l’œuvre sera recouverte d’une cire anti-graffiti.

«Il faut vraiment tout considérer pour que cela résiste aux conditions extérieures. C’est tout un casse-tête. Les matériaux sont plus limités.» – Marie-Michelle Deschamps

Tout comme l’œuvre de Marie-Michelle Deschamps, les aménagements de la future place des Arrimeurs seront choisis en fonction de l’histoire du secteur.

D’ailleurs, en plus de Réciprocité qui devrait être inaugurée au printemps 2022, quatre autres œuvres d’art verront le jour sur la rue Ottawa.

Articles similaires