Soutenez

Projet d’une tour de 20 étages au canal Lachine: des citoyens en colère

La manifestation se tenait devant les écuries Lucky Luke, sur lesquelles est prévu le projet immobilier. Photo: Métro Média - Lila Maitre

Plusieurs dizaines de résidents du Sud-Ouest étaient réunis mardi soir lors d’une manifestation au 1810, rue des Bassins pour protester contre le projet d’immeuble de 20 étages qui a été déposé lors du conseil d’Arrondissement du Sud-Ouest du mois de mars.

«On s’oppose à la construction de cette tour qui va détruire beaucoup de choses d’un point de vue patrimonial», lance l’un des organisateurs de la manifestation, et également propriétaire dans le secteur de Pointe-Saint-Charles, Sylvain Letellier.

La manifestation avait lieu devant les écuries Lucky Luke, sur lesquelles la construction de l’immeuble est projetée.

Les manifestants demandaient l’abandon du projet de l’immeuble qui atteindrait les 60 mètres de hauteur, soit au-dessus de la hauteur maximale de 25 mètres imposée par le Plan d’urbanisme de l’Arrondissement. Pour la mise en place du projet, l’Arrondissement devrait alors voter pour une dérogation de la réglementation.

«C’est une zone de pas plus que huit étages supposément, c’était comme ça lors de l’achat et c’est ça qui nous a amené ici», soutient Rosanna, une propriétaire habitant proche du projet de la rue des Bassins.

L’Arrondissement, de son côté, estime que la hauteur de la bâtisse permettrait de conserver des espaces disponibles au sol, notamment pour construire des espaces verts.

Il ajoute également que le promoteur immobilier s’est engagé à mettre en place des logements sociaux dans un autre immeuble de la rue William. Un argument qui ne semble pas avoir convaincu les citoyens présents lors de la manifestation, qui ont appuyé le fait que la garantie de logements sociaux en compensation d’une construction d’une superficie de plus de 450 m2 faisait partie de la réglementation municipale.

«Ce n’est pas parce que le promoteur s’engage à laisser plus de terrains pour un parc ou du logement social, ce qu’il est obligé de faire de toute façon, qu’on peut permettre ça. On ne peut pas faire de concession à ce point-là sur la protection du patrimoine», a soutenu le conseiller de ville indépendant dans l’Arrondissement Ville-Marie, présent à la manifestation, Serge Sasseville.

Lever la voix

Lors de la manifestation, les citoyens ont fait part de solutions pour protester contre le projet, qui vont de la consultation écrite qui se tenait jusqu’au 31 mars jusqu’à la possibilité de faire une demande de référendum. Plusieurs des manifestants seront d’ailleurs présents lors du prochain conseil municipal le 11 avril prochain.

«C’est important de montrer aux élus que c’est un projet qui n’a pas l’appui du public […] les tours de 20 étages n’ont pas leur place dans un quartier résidentiel comme celui-ci», assure l’un des manifestants habitant dans le quartier, Kevin Copps.

La crainte que d’autres immeubles d’une hauteur supérieure au Plan d’urbanisme de l’Arrondissement se répandent dans le Sud-Ouest a aussi été évoquée par les manifestants.

L’Arrondissement soutient toutefois que le projet a un caractère exceptionnel. «Chaque projet immobilier est unique et est soigneusement évalué en fonction de l’environnement et de l’historique dans lequel il s’insère. Rien n’indique qu’un autre projet bénéficierait de cette dérogation», a assuré la directrice de cabinet du maire du Sud-Ouest, Julie Bélanger.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.