Sud-Ouest
11:15 31 octobre 2013 | mise à jour le: 31 octobre 2013 à 11:15 temps de lecture: 1 minutes

Soins de fin de vie : consultation sur le projet de loi 52

Une cinquantaine de citoyens ont pris part, le 16 octobre, à la consultation sur le projet de loi 52 sur les soins de fin de vie organisée par la députée Marguerite Blais.

Porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés, la députée libérale de Saint-Henri–Sainte-Anne était accompagnée de la docteure Geneviève Dechêne, spécialiste en soins palliatifs.

Elles ont pu en expliquer les tenants et les aboutissants du projet de loi qui établit les conditions permettant à un patient d’obtenir l’aide médicale à mourir ainsi que les exigences qui doivent être respectées avant qu’un médecin ne puisse l’administrer à celui-ci. En plus de l’encadrement de l’aide médicale à mourir, le projet de loi reconnaît le droit des patients à l’accès aux soins palliatifs, en plus d’en faire une obligation pour le système de santé.

Rappelons que le projet de loi divise le caucus libéral, qui sera, comme les autres partis, invité à voter sur son adoption plus tard cet automne.