Sud-Ouest

La galette des Rois: histoire et tradition

Photo: Archives TC Media

La Maison Saint-Gabriel nous invite à vivre la tradition de la galette des Rois, le 6 janvier.

À compter de 19h30, l’historien Francis Désilets nous emmènera à la suite de Gaspard, Melchior et Balthazar, les Rois Mages. Il nous parlera de l’Épiphanie et de la tradition de la galette des Rois, qui se déguste ce jour-là. L’animateur et conteur Éric Michaud nous fera vivre, avec ses histoires, l’aspect légendaire de la fête des Rois.

L’Épiphanie est une fête qui commémore à la fois l’enfant-Dieu et l’adoration des Rois Mages. Son nom vient du grec epiphaino qui signifie apparaître, se manifester. D’après les Évangiles, ces Rois Mages sont venus à Bethléem guidés par une étoile. Melchior offrit de l’or, Balthazar de la myrrhe et Gaspard de l’encens.

La galette et ses fèves
Dans toute galette des Rois qui se respecte, une fève est cachée. Celui ou celle qui la trouvera portera le titre éphémère de Roi et aura le droit de choisir sa Reine ou vice versa.

Si, dans les galettes familiales, on met aujourd’hui une fève de haricot sec, les pâtisseries proposent plutôt des fèves de plastique. On est loin des fèves en porcelaine, apparues en 1870, en faïence et même en métaux précieux qui se cachaient dans les galettes des plus nantis d’antan. Ces fèves sont devenues de véritables objets de collection pour les «fabophiles». Cette tradition a, une fois de plus, des origines païennes puisque, au début janvier, les saturnales de Rome voyaient élire le roi du festin par une fève.

Le coût est de 15$ pour le grand public et de 10$ pour les Amis du musée. Réservation obligatoire au 514 935-8136. La Maison Saint-Gabriel est située au 2146, place Dublin, à Pointe-Saint-Charles.

Articles récents du même sujet