Sud-Ouest
16:40 17 mars 2015 | mise à jour le: 17 mars 2015 à 17:42 temps de lecture: 3 minutes

120M$ pour rajeunir les bibliothèques de la métropole

120M$ pour rajeunir les bibliothèques de la métropole
Photo: Archives TC Media

Depuis 2008, la Ville de Montréal a investi massivement pour rajeunir ses bibliothèques, histoire de les mettre en phase avec ce qui se fait ailleurs. Au total, ce sont quelque 119,8M$ qui ont été budgétés, et tout indique que c’est loin d’être terminé.

Devant l’état du réseau de ses bibliothèques au début des années 2000, Montréal avait besoin de faire des investissements majeurs pour le remettre au niveau des autres, notamment au Canada.

Il y a sept ans, le Service de la culture a donc mis en place le Programme de rénovation, d’agrandissement et de construction (RAC) de bibliothèques. Les projets, qui permettent d’augmenter et d’améliorer l’offre de service et la qualité culturelle des Montréalais, sont financés à part égale entre la Ville et le gouvernement du Québec, soit 40% chacun. La balance est défrayée par les arrondissements.

Voir grand
Jusqu’à maintenant, 96M$ ont été investis. C’est la bibliothèque Le Boisé, dans l’arrondissement Saint-Laurent, qui a bénéficié du plus important budget du RAC. La construction neuve de 26,4M$ a été inaugurée en juillet 2013. Quelques mois plus tard, la toute nouvelle bibliothèque Marc-Favreau ouvrait ses portes en grande pompe dans Rosemont – La-Petite-Patrie, où on y retrouve un grand espace avec foyer pour rendre l’expérience de lecture des plus conviviales.

Montréal s’est fixé comme objectif de faire de ses bibliothèques «bien plus que des lieux de savoir où se concentrent des livres», précise la porte-parole de la Ville Isabelle Poulin. La nouvelle norme implique qu’elles deviennent aussi des lieux de vie et d’échange agréables où on accorde plus d’importance aux ordinateurs, aux documents vidéos, aux jeux vidéo et aux rencontres multiculturelles, une tendance que l’on observe partout dans le monde.»

De plus, certains projets font l’objet de concours d’architectures pour que l’immeuble devienne intéressant autant par son design que par son côté pratique. La bibliothèque de Pierrefonds a d’ailleurs déjà remporté le prix d’excellence Émérite du magazine Canadian Architect notamment pour sa fenestration et ce, avant même la première pelletée de terre.

Projets en cours
Plusieurs bibliothèques sont présentement en chantier. C’est le cas de la bibliothèque Saul-Bellow de Lachine, qui a été agrandie au coût de 13M$. L’ouverture est prévue le 1er mai prochain. Il y a aussi le Centre Benny dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, qui devrait emménager cet automne. La construction neuve, qui comporte une bibliothèque adjacente à un centre communautaire, a coûté 19,6M$.

Trois autres bibliothèques font déjà l’objet de travaux d’agrandissement et de modernisation alors que d’autres ne sont qu’à l’étape de planification. Mais à terme, ce sont toutes les bibliothèques qui seront soumises, d’ici 2020, au programme RAC. «Dans le cadre du maintien d’actif, c’est inévitable», selon madame Poulin. Ce qui veut donc dire que le montant de 119,8M$ déboursé jusqu’à maintenant pourrait facilement être doublé.

 

Projets de bibliothèques réalisés et à venir

  • Le Boisé (St-Laurent) construction neuve 2013 – 26,4M$
  • Marc-Favreau (Rosemont) construction neuve 2013 – 19,4M$
  • Benny (Notre-Dame-de-Grâce) construction neuve 2015 – 19,6M$
  • Saul-Bellow (Lachine) agrandissement 2015 – 13M$
  • Pierrefonds (Pierrefonds) agrandissement 2016 – 17,5M$
  • L’Octogone (LaSalle) agrandissement 2018 – 15M$
  • Saint-Charles (Sud-Ouest) agrandissement 2018 – 8,7M$

À lire également: Bibliothèque St-Charles: faire peau neuve en respectant le patrimoine