Culture
08:00 31 décembre 2020 | mise à jour le: 31 décembre 2020 à 10:14 temps de lecture: 3 minutes

Jano Lapin: nouvelle galerie d’art dans le quartier de Verdun

Jano Lapin: nouvelle galerie d’art dans le quartier de Verdun
Photo: Katrine DesautelsLes élus sont venus visiter les futurs locaux de la nouvelle galerie d’art.

La galerie Jano Lapin devrait pouvoir ouvrir ses portes au public, sur réservation, au cours des prochaines semaines. Le but d’Anne Janody qui a lancé le projet est de démocratiser l’art, de le rendre accessible pour tous.

Déjà, il est possible d’apercevoir l’exposition Arc-en-ciel rubané sur le web qui présente l’œuvre de 23 artistes locaux. «Le but c’est de faire le lien de la COVID avec l’arc-en-ciel, mais aussi de montrer une célébration à travers une année difficile», explique Mme Janody.

Cette première exposition vise aussi à comprendre comment chaque artiste inspire le public à travers leurs propres idéologies et sentiments.   

Jano Lapin fait référence au nom de famille d’Anne Janody, qui vient de son père originaire du vieux continent.

«En France, tout le monde appelait mon père Jano Lapin, c’était une blague, explique-t-elle. Je voulais un nom pour la galerie qui était facile d’approche parce que pour moi l’art c’est quelque chose qui peut paraître intimidant.»

Anne Janody est comptable agréée de formation, mais elle a toujours été attirée par l’art. Elle a lancé son blogue qui porte aussi le nom Jano Lapin en 2016 après avoir fait une thèse avec des organismes à but non lucratif du milieu culturel. Puis, elle a été impliquée notamment au Musée des beaux-arts de Montréal.

«Tout cela m’a influencé», lance-t-elle.

La passionnée de l’art a par la suite fait une émission de télé diffusée à MaTv, intitulée Art Impact, où elle abordait différents thèmes artistiques. Toutefois, avec la pandémie, elle n’a pu produire une nouvelle saison. Ainsi, Mme Janody a eu l’idée de lancer sa galerie.

«Je veux vraiment essayer de tisser des liens entre les milieux qui ne viennent pas de l’art et les gens qui sont intéressés, mais qui ne savent pas comment l’intégrer.»

-Anne Janody

S’implanter

Après avoir déménagé deux fois de local, elle est ravie de s’installer dans l’arrondissement. «Je suis en train de vraiment voir l’énergie créative à Verdun. Les gens sont super excités du projet», témoigne-t-elle.

Le nouvel espace de la rue Wellington comprend 15 studios d’artistes, un espace créatif partagé de discussions et une grande salle d’exposition. Les murs sont tous semi-ouverts pour encourager les gens à découvrir d’autres œuvres.

Jusqu’à présent, la moitié des studios ont été réservés. «On a arrêté parce qu’on voulait finir la construction, mais on voit que l’intérêt est là», souligne Mme Janody.

Elle a aussi loué des espaces plus grands à trois artistes dans des bâtisses à proximité de son local.

Mais de manière générale, elle remarque que les gens recherchent surtout de petits espaces non dispendieux. Elle loue principalement à des gens qui débute dans le milieu artistique comme des étudiants universitaires. Pour répondre à la demande, ces espaces sont disponibles à partir de 200$ par mois.

L’un de ses objectifs est aussi de faire des collaborations avec des organismes communautaires. Dans l’avenir, Mme Janody souhaiterait faire des résidences avec sa galerie.

Située au 3819, rue Wellington. Pour visiter virtuellement l’exposition Arc-en-ciel rubané: JanoLapinGallery.com. Infos: Anne@Janolapin.com

Articles similaires