Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

L’accès au logement social difficile pour les familles de Villeray

Photo: Marie-Pier Gagné / TC Media

Sur les 225 logements sociaux promis par la Ville en 2013, 54 verront finalement le jour, en mai prochain. Seulement onze d’entre eux seront destinés aux familles, un nombre qui ne réjouit pas les comités logement de l’arrondissement.

Les unités, prises en charge par la coopérative d’habitation «Citadins du parc», seront prêtes à accueillir les locataires, dès le début du mois de mai. Elles seront situées au 65, rue de Castelnau Ouest, tout près des condominiums du projet «Ateliers de Castelnau», qui était en fait connexe.

En 2013-2017, le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) de la Ville de Montréal prévoyait la construction de 225 logements sociaux. Au final, aucun n’a été créé dans le délai initial.

Alors que les comités logement de l’arrondissement en revendiquaient 1000 à l’époque, ils devront finalement se contenter de 54. De ce nombre, on comptera quatre logements de grandeur 6 ½ et sept de grandeur 5 ½ .

«C’est un problème, car on sait que les grands logements sont une denrée rare, notamment dans Parc-Extension, explique Geneviève Breault, organisatrice communautaire à l’Association des locataires de Villeray (ALV). Il y en a peu et ceux qu’il y a sont souvent trop chers. Les familles ont de la difficulté à se loger, puisqu’un 5 ½ se loue environ 1500$.»

Selon l’ALV, une réévaluation du programme Accès Logis, entre autres, devrait être effectué.

«On revendique des logements sociaux pour répondre à ce besoin, mais le programme n’a pas été réévalué depuis 2009 et les dernières constructions sont souvent adaptées aux personnes seules», déplore Mme Breault.

Rencontre avec les élus
Les représentants de l’Association des locataires de Villeray et du Comité d’action de Parc-Extension (CAPE) ont rencontré les élus, le 13 février, afin de leur faire valoir le besoin pressant de logements sociaux dans l’arrondissement.

«Les élus nous ont mentionné être ouverts et nous ont demandé de réfléchir à des solutions concrètes, afin d’innover en terme de logement social, mentionne Geneviève Breault. Il n’y a pas beaucoup d’espaces vacants en ce moment et les solutions manquent un peu. On va y penser et revenir avec des idées».

Aucun engagement n’a toutefois été pris lors de cette rencontre.

Longue attente
Selon des données du CAPE, seulement 51 nouveaux logements sociaux se sont ajoutés à Parc-Extension, depuis 2005.

Les logements à prix modique de la coopérative «Citadins du Parc», viendront s’ajouter à ce nombre.

Toujours selon le CAPE, 43,3% des locataires du quartier consacrent plus de 30% de leur revenu au loyer. En octobre 2017, 834 ménages étaient sur les listes d’attentes pour un HLM.

Articles récents du même sujet