Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie
16:28 14 juillet 2021 | mise à jour le: 14 juillet 2021 à 17:08 Temps de lecture: 3 minutes

Clôture de la gare Parc: c’est toujours l’impasse

Clôture de la gare Parc: c’est toujours l’impasse
Photo: Archives/Métro MédiaLa clôture, bloquant l’accès au quartier Villeray pour les résidents de Parc-Extension sur l’avenue Ogilvy, est toujours présente à l’heure actuelle.

Malgré la grogne populaire, la clôture qui bloque le passage de la gare Parc n’a toujours pas été retirée. Installée le 13 mai dernier, elle empêche les piétons et cyclistes de se déplacer facilement entre les quartiers Parc-Extension et Villeray en passant par la voie ferrée.

Questionnée sur ce sujet à de nombreuses reprises lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement, la mairesse de Villeray — Saint-Michel – Parc — Extension (VSMPE) a indiqué n’avoir eu aucune nouvelle récente de la part de la ville-centre.

«Je comprends votre indignation, car je suis tout aussi choquée de voir que le dossier n’avance pas aussi vite que je le voudrais», a affirmé Giuliana Fumagalli lors de la séance du conseil tenue le 6 juillet.

Au moment d’écrire ces lignes, le Canadien Pacifique (CP), propriétaire de l’aménagement ferroviaire, et la société de transport en commun Exo n’ont toujours pas retiré la clôture, et ce, malgré les pressions des citoyens du quartier et de la mairie de l’arrondissement de VSMPE.

Dans une lettre envoyée au CP, la mairesse de Montréal Valérie Plante demande à l’entreprise ferroviaire de retirer la clôture à l’automne. Dans cette missive publiée aussi sur Facebook, la mairesse indique qu’une solution temporaire doit être mise de l’avant. Par exemple, un gardien de sécurité pourrait être présent afin de veiller à la sécurité des passants.

 Une réouverture nécessaire

 Selon Béatrice Musky, résidente du quartier Parc-Extension, il est primordial que ce passage soit ouvert pour favoriser la circulation des citoyens.

 Étant atteint d’une sévère fibromyalgie, le long détour qu’oblige la fermeture de l’avenue Ogilvy lui est pénible.

«Cela m’oblige à demander un véhicule pour handicapées ou à prendre le transport public», explique-t-elle en précisant qu’elle aime passer du temps dans Villeray pour profiter des parcs.

Faisant partie du groupe Facebook Ouvrons la voie – Make way, cette dernière indique que les membres du groupe demeurent actifs sur le dossier.

«On donne les adresses des personnes [de l’arrondissement, de la Ville de Montréal, du CP et d’EXO] à contacter pour qu’ils puissent manifester leur mécontentement», mentionne-t-elle.

Le 16 juin, plusieurs membres du groupe ont assisté à l’assemblée générale d’Exo afin de lui poser des questions sur cet enjeu à l’entreprise. Les réponses avaient été jugées insuffisantes.

Dans un article publié par Métro Villeray, le CP avait indiqué que le passage permettant de raccorder les rues Ogilvy et de Castelnau n’avait jamais été destiné à servir de passage à niveau pour le public. 

Pourtant, en 2019, l’Office des transports du Canada (OFC) avait autorisé l’aménagement de nouveaux passages sur son territoire, dont celui de l’avenue Ogilvy, si la Ville de Montréal en assumait les coûts.

Selon Béatrice Musky, la Ville de Montréal a la possibilité de régler le problème par elle-même sans envoyer une lettre au CP.

 

Articles similaires