Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie

Guillaume Lavoie: accélérer le ralentissement

ELEX ENSEMBLE MTL_Certains candidatats
Guillaume Lavoie veut rendre l’arrondissement beau et attrayant, avec des parcours sécuritaires pour les écoliers et la population. Guillaume Lavoie est le deuxième à partir de la droite. Il est accompagné entre autres de Denis Coderre. Photo: Gracieuseté/Ensemble Montréal

Ensemble Montréal et son candidat à la mairie dans Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Guillaume Lavoie, dévoilent leur plateforme locale. Et une des priorités de M. Lavoie sera de ralentir au plus vite la circulation sur certaines voies.

Le candidat souligne qu’il faut «déployer beaucoup plus rapidement des mesures d’apaisement de la circulation». Et cela peut se faire avec des dos d’âne ou du réaménagement, indique-t-il.

Guillaume Lavoie souhaite notamment réduire la vitesse de circulation sur les rues Jean-Talon et Jarry de 50 à 40 km/h. Il considère aussi que les pourtours des écoles doivent être sécurisés. «Il faudrait que chaque intersection puisse être traversée par un enfant ou une vieille personne en toute sécurité.»

Nous considérons la vitesse en ville comme un ennemi des Montréalais, un ennemi des citoyens.

Guillaume Lavoie, candidat à la mairie de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Les vélos sont aussi au cœur des promesses électorales du candidat. Et une des urgences, selon lui, est de sécuriser les viaducs pour les cyclistes. Guillaume Lavoie s’engage à «offrir rapidement un passage parfaitement protégé pour les viaducs de Jarry et de Jean-Talon».

La plateforme promet également la création de nouvelles voies cyclables, dont une le long de la carrière Francon.

Verdir horizontalement et verticalement

Guillaume Lavoie ne veut «plus aucune rue sans arbres». À cet effet, il promet de prioriser les investissements en verdissement là où les îlots de chaleur sont importants.

Le verdissement horizontal comprend la plantation d’arbres, mais aussi la mise en place d’une mesure d’écofiscalité.

Celle-ci doit permettre, selon lui, à tous les permis qui visent des développements plus verts d’être le moins cher possible, «en se rapprochant du un dollar». Cela peut comprendre la transformation d’un stationnement en pavé alvéolé ou encore la mise en place d’un toit vert.

Les grands stationnements commerciaux seront, eux, surtaxés. Mais ils pourront bénéficier d’exemption s’ils deviennent écoresponsables.

Le verdissement vertical, que Guillaume Lavoie nomme VSP, vert d’un mur à l’autre, consiste à verdir «tous les murs possibles qui appartiennent à l’arrondissement». La vigne serait la plante idéale, selon lui, et les citoyens qui sont intéressés pourront se procurer des vignes auprès de l’arrondissement. Des équipes prodigueront des conseils pour les planter correctement.

Enrayer les violences

À moyen terme, le candidat à la mairie de VSP souhaite déployer plus de moyens de prévention. À ce titre, Ensemble Montréal prévoit une «bonification et une professionnalisation des programmes de prévention de la criminalité auprès des jeunes».

Sur le plan structurel, le parti planifie un «développement massif d’infrastructures et de programmes sociocommunautaires culturels, et sportifs».

Et Ensemble Montréal se concentrera sur les endroits où «les indicateurs socioéconomiques sont les plus faibles». Mais il faut prendre en compte que les résultats de ces promesses se verraient «d’ici cinq à six ans».

Dans l’immédiat, Ensemble Montréal souhaite réinvestir dans le Service de police de la Ville de Montréal et en augmenter les effectifs. Le candidat déplore qu’il y ait «un manque criant de policiers à Montréal et particulièrement à Saint-Michel».

La réponse immédiate à ce problème, c’est la police.

Guillaume Lavoie, candidat à la mairie de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Guillaume Lavoie promet des caméras corporelles dans la première année et de nouvelles méthodes de travail.

Le candidat souhaite aussi s’attaquer à l’insalubrité des logements, entre autres en augmentant le nombre d’inspecteurs et d’inspections, mais aussi d’inspections aléatoires.

Ensemble Montréal promet aussi la construction de 50 000 logements en quatre ans, ce qui devrait permettre de baisser les prix des loyers. «L’augmentation de l’offre baissera les prix», souligne Guillaume Lavoie.

Articles récents du même sujet