Soutenez

Rencontre constructive avec Justin Trudeau sur le logement social

Photo: Collaboration spéciale

 

Le premier ministre Justin Trudeau s’est montré ouvert aux problématiques des organismes de Villeray et de Parc-Extension en matière de logement et de lutte à la pauvreté lors de rencontres mercredi matin à son bureau de circonscription.

L’avenir de l’ancien Hôpital chinois de la rue Saint-Denis aurait particulièrement interpellé le député de Papineau, selon le directeur de la Corporation de développement communautaire Solidarités (CDC) Villeray, Stéphane Théorêt. De nombreux organismes tentent d’aménager des logements sociaux dans l’édifice abandonné depuis la relocalisation de l’hôpital au centre-ville en 1999.

«J’ai bien vu que ça le titillait d’apprendre que rien n’avait bougé depuis tout ce temps. Il s’est dit très intéressé à assurer un certain suivi», indique M. Théorêt, qui a qualifié la rencontre de constructive.

La CDC a indiqué à Justin Trudeau son intention de réunir prochainement les intervenants des milieux de la santé et politique afin d’établir un plan d’action pour la transformation de l’immeuble vieux de 50 ans.

«Je veux que tout le monde puisse mettre carte sur table pour que tous aient la même connaissance du dossier. Tout ça dans la perspective d’organiser une séance publique d’information», explique le directeur.

Incertitudes
Au terme d’une autre rencontre, cette fois avec le Comité d’action de Parc-Extension (CAPE), l’Association des locataires de Villeray (ALV) et de la coopérative d’habitation Nos Rêves, il aurait été entendu que la plupart des conventions d’exploitation de 12 coopératives seraient reconduites.

Entre 2015 et 2020, à l’échéance des ententes entre les coopératives et la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL), les locataires perdront leur subvention fédérale d’aide au loyer.

Le financement n’a toutefois pas été explicité par le premier ministre.

Les coopératives de logement où les conventions sont déjà échues, dont une à Villeray, seront traitées au cas par cas. Quant aux futurs projets de logement social, M. Trudeau n’a rien promis aux organismes.

«Il a parlé d’un processus de négociations avec Québec et les villes, mais on lui a quand même rappelé qu’il y avait des urgences», raconte André Trépanier, du CAPE.

De nombreux éléments sont restés en suspens après l’entretien de 30 minutes.

«C’était un rendez-vous positif, mais il y a des incertitudes. Nous allons être en communication avec les membres du bureau de M. Trudeau prochainement pour avoir une réponse à toutes nos questions», affirme M. Trépanier.

Sans établir de scénario précis, les organismes ont également abordé la lutte à la pauvreté, l’intégration des immigrants, le développement de l’est de Villeray et les promesses d’investissement en infrastructures du gouvernement libéral.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.