Monde

La Nouvelle-Zélande attend sa pire tempête depuis «des générations»

AUCKLAND, NEW ZEALAND - APRIL 12: Flooding on Mt Albert Road as Cyclone Cook moves down the country on April 12, 2017 in Auckland, New Zealand. (Photo by Phil Walter/Getty Images) Photo: Getty Images

Les Néo-Zélandais se préparent à faire face à une deuxième tempête majeure en un peu plus d’une semaine alors que le cyclone Cook devait toucher terre vers 18 h (heure locale) jeudi.

L’agence météorologique MetService a indiqué en début de journée qu’il pourrait s’agir de la pire tempête à toucher le pays depuis «des générations».

Les autorités ont appelé les résidants de la péninsule de Coromandel, sur l’île du Nord, à évacuer la région vers des lieux situés plus haut en altitude. L’état d’urgence a été déclaré dans les secteurs de Thames et Bay of Plenty.

L’imminence de la tempête a forcé la fermeture de près de 140 écoles de l’île du Nord jeudi. La compagnie Air New Zealand a d’ailleurs suspendu ses vols dans la région et l’armée a mobilisé 500 soldats.

Le pire de la tempête doit frapper le pays du Pacifique à partir de jeudi soir et ce jusque dans la nuit de vendredi. L’agence météorologique MetService prévoit que 10 cm de pluie s’abattront sur certaines régions. Le service prévoit également que des vents de 150 km/h et des vagues de plus de 5 m frapperont les côtes.

Jeudi dernier, les vestiges du cyclone Debbie ont inondé plusieurs villages.

Articles récents du même sujet