Monde

Trump retire les États-Unis de l’Accord sur le climat

President Donald Trump speaks about the U.S. role in the Paris climate change accord, Thursday, June 1, 2017, in the Rose Garden of the White House in Washington. (AP Photo/Pablo Martinez Monsivais) Photo: AP

Le président américain, Donald Trump, a annoncé jeudi qu’il retire les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat conclu en décembre 2015.

«Je ne laisserai rien bloquer notre développement. Je me bats pour les gens de ce pays», a d’abord annoncé le président, disant avoir ramené plus d’un million d’emplois aux États-Unis depuis le début de sa présidence. Selon lui, cet accord sur le climat se fait sur le dos des États-Unis, «au bénéfice des autres pays seulement». Il prend comme exemple la Chine qui pourra augmenter ses émissions de carbone durant 13 ans sans pénalité, contrairement aux États-Unis. «L’Inde pourra doubler sa production de charbon», a-t-il souligné.

Nos voisins du Sud cessent donc l’implantation de toutes mesures en lien avec l’Accord de Paris «dès aujourd’hui». «Je ne peux pas appuyer un accord qui punit les États-Unis.»

«Les États-Unis se retireront de l’Accord de Paris sur le climat, mais entameront des négociations pour rentrer dans l’Accord de Paris ou dans un autre accord qui aura des termes qui seront justes et bénéficieront aux Américains, a ensuite enchaîné M. Trump. Si nous le pouvons, c’est bien, si nous ne le pouvons pas, c’est correct.»

Les États-Unis avaient signé cet accord international le 22 avril 2016 et l’avaient ratifié le 3 septembre de la même année. Puisqu’il est déjà en vigueur depuis le 4 novembre dernier, le pays ne pourra pas officiellement se retirer avant 2020, soit à la fin de la première période de révision des objectifs.

Voyez les pays qui ont signé et ratifié l’Accord de Paris:

Cliquez ici si vous êtes sur mobile

Articles récents du même sujet